Bourse > Egide > Egide : Les équipementiers Egide et Ekinops s'illustrent en Bourse
EGIDEEGIDE GID - FR0000072373GID - FR0000072373
2.600 € -0.76 % Temps réel Euronext Paris
2.580 €Ouverture : +0.78 %Perf Ouverture : 2.600 €+ Haut : 2.570 €+ Bas :
2.620 €Clôture veille : 5 089Volume : +0.06 %Capi échangé : 21 M€Capi. :

Egide : Les équipementiers Egide et Ekinops s'illustrent en Bourse

(Tradingsat.com) - Les petites valeurs de la cote parisienne s'illustrent lundi à la Bourse de Paris, avec une mention spéciale pour le secteur technologique. Egide, fabricant de boîtiers hermétiques pour composants électroniques sensibles, s'envole de 85% à 4,3 euros tandis que le spécialiste des solutions de transport optique Ekinops flambe de 28% sur les 3,8 euros, dans des volumes nourris.

Fusion, rapprochement, partenariat... ? Les investisseurs misent peut-être aujourd'hui sur l'un de ces scenarii. Un courtier parisien nous rappelait ce matin que le dossier Ekinops "fait souvent l'objet de rumeurs".

Les deux équipementiers ont comme point commun d'avoir l'industrie de la fibre optique pour premier marché.

Egide conçoit, produit et vend des composants d’encapsulation hermétiques servant à la protection et à l’interconnexion de plusieurs types de puces électroniques ou photoniques, et opère sur trois marchés (Militaire et spatial, Télécoms et Industriel).

L'entreprise a récemment levé 5 millions d'euros dans le cadre de la mise en œuvre du plan "Engagement 2018". A travers ce plan stratégique, destiné à conquérir de nouveaux marchés en France et à l’international, et à développer son outil industriel en France et aux Etats-Unis, Egide ambitionne de "doubler son chiffre d’affaires à horizon 5 ans avec un retour à la profitabilité dès 2016".

De son côté, Ekinops qui conçoit des solutions de transmission sur fibres optiques pour les réseaux télécoms à très haut débit, entend renouer avec une croissance soutenue de son activité sur l’exercice 2015. A noter que la rentabilité n'est, elle non plus, pas encore au rendez-vous. La perte nette du Groupe s'est élevée en 2013 à 1,3 million d'euros, contre -4,7 millions en 2012.

Les deux groupes high-tech ont récemment indiqué faire face à une faible conjoncture sur la fin de l'exercice 2014, et souhaitent intensifier leurs efforts commerciaux pour poursuivre leur développement et conquérir de nouveaux marchés, notamment à l'international.

Contactées lundi par Tradingsat.com, les deux sociétés n'étaient pas joignables immédiatement par téléphone pour commenter l'envolée de leur cours de bourse.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI