Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EDF

EDF - FR0010242511 SRD PEA PEA-PME
11.555 € -2.28 % Temps réel Euronext Paris

Edf : Londres a approuvé le projet Hinkley Point

jeudi 15 septembre 2016 à 09h58

(BFM Bourse) - Le gouvernement britannique a donné son accord au projet de centrale nucléaire dans le sud-ouest de l'Angleterre.

Le gouvernement britannique a informé le gouvernement français qu'il approuvait le projet de centrale nucléaire d'Hinkley Point, porté par EDF. Theresa May a ainsi appelé François Hollande pour lui faire part de sa décision.

L'exécutif britannique avait annoncé fin juillet sa décision d'examiner pendant encore plusieurs mois le projet de construction de deux réacteurs de type EPR par EDF à Hinkley Point, dans le sud-ouest de l'Angleterre, un dossier au long cours et extrêmement important pour le groupe énergétique français.

Cette annonce britannique était tombée au moment même où EDF venait de prendre la décision finale d'investissement dans ce chantier de 18 milliards de livres (21,2 milliards d'euros), dont le coût est supporté à un tiers par le géant étatique du nucléaire chinois CGN.

La Chine s'impatiente

La Chine s'était ouvertement agacée de ce retard inattendu pour un projet franco-chinois censé s'inscrire dans "l'âge d'or" des relations entre Pékin et Londres, amorcé sous le précédent gouvernement britannique, conduit par David Cameron, renversé en juin lors du référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.

La Chine était entrée au tour de table des investisseurs après la sortie du projet du groupe français Areva.

Au sein même d'EDF, le projet a provoqué des remous, les organisations syndicales ayant tenté de bloquer le projet, craignant qu'il ne fragilise la situation financière du groupe, déjà confronté à d'importants défis financiers comme la rénovation en France de ses centrales nucléaires.

"4.500 emplois en France"

Le gouvernement français, de son côté, n'a ps tardé à se réjouir publiquement de cette annonce: "On est très satisfait. Bien sûr, cela affirme l'excellence française dans le domaine de la filière nucléaire. C'est quand même la première commande en Europe depuis Fukushima", a ainsi déclaré Christophe Sirugue, le secrétaire d'État à l'Industrie.

"Cela valide l'engagement du gouvernement français de refondation de la filière nucléaire et puis cela crédibilise à la fois notre savoir-faire et (...) nos excellentes relations avec les Britanniques. Et, au bout du compte, c'est 4.500 emplois" en France".

Par la rédaction de BFM Business avec AFP

S. B. - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EDF en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.20 % vs +24.93 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat