Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ECA

ECASA - FR0010099515 SRD PEA PEA-PME
22.900 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Eca : La capitalisation de Groupe Gorgé ne tire que partiellement parti de l'essor d'ECA

lundi 1 avril 2019 à 12h00
ECA grimpe, mais Groupe Gorgé est proportionnellement à la traîne

(BFM Bourse) - Après deux années de recul, la capitalisation de la société, qui fournit aux principales armées du monde des solutions robotiques en environnements hostiles ou contraints, a plus que doublé depuis le début de l'année grâce au remplissage de son carnet de commandes. Également cotée, sa maison mère Groupe Gorgé en profite dans une moindre mesure.

Après deux années de recul en Bourse, ECA connaît un vif regain d'intérêt de la part des investisseurs. Lundi vers 11h00, l'action progresse de 9,35% à 23,40 euros, un niveau inconnu depuis octobre 2017, ce qui porte à +117% sa hausse depuis le début de l'année, et ramène la capitalisation à plus de 200 millions d'euros.

Rien qu'au cours des deux dernières semaines, le titre de la société a pris plus de 50% dans la foulée d'un contrat d'environ 450 millions d'euros (part revenant au groupe), de loin le plus important jamais remporté par ECA, pour l'équipement des marines belge et néerlandaise en matériel de déminage sous-marin. En consortium avec Naval Group (le nouveau nom de DCNS, l'ex-direction des chantiers navals) qui construira douze navires de chasse aux mines, le groupe sera plus spécifiquement chargé de la fourniture d'un système d'une centaine de drones, comprenant à la fois des drones navals aptes à mener en autonomie les opérations de déminage sous-marin, ainsi que des drones aériens et des dragues.

Le programme d’une durée totale de dix ans débutera par une phase de conception d’environ trois ans avant la phase de production et livraison des systèmes de drones, et devrait générer du chiffre d’affaires dès cette année.

Ce contrat, dont la notification définitive est attendue dans les prochaines semaines, va ainsi venir significativement renforcer le carnet de commande d'ECA, qui avait déjà bondi de 25% l'an dernier pour atteindre 120,3 millions d'euros (dont 94,5 millions d'euros pour le seul pôle robotique).

La société y voit en outre un prologue à d'autres succès commerciaux. "La marine belge étant une référence en déminage sous-marin au sein de l’OTAN, ce contrat est un atout majeur pour l’export : comme il y a quarante ans avec le programme des chasseurs de mines tripartite qui avait généré des ventes de robots PAP ["poisson autopropulsé", toujours en service actuellement NDLR] dans plusieurs dizaines de marines en 20 ans, ce succès en Belgique devrait générer de nombreuses retombées commerciales export dans les prochaines années", a souligné ECA.

Le rebond de l'action ECA depuis le début de l'année profite également à sa maison mère Groupe Gorgé, dans une moindre mesure toutefois puisque ce titre affiche 56,7% de progression depuis le début de l'année.

A noter qu'au cours actuel d'ECA, la participation de 61,12% de Groupe Gorgé dans ECA (compte non tenu des 0,87% du capital auto-détenu par ECA) est valorisée 126,7 millions d'euros, ce qui valorise implicitement le reste des activités de Groupe Gorgé à 61,3 millions d'euros.

Autrement dit, compte tenu de la valorisation atteinte par ECA, le marché attribue implicitement une valorisation quasiment inchangée (+1,8% depuis le début de l'année) au solde des activités de sa maison mère, laquelle présentera ses résultats annuels mercredi matin.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ECA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat