Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ECA

ECASA - FR0010099515 SRD PEA PEA-PME
23.800 € -1.24 % Temps réel Euronext Paris

Eca : La signature d'un méga-contrat fait bondir le titre ECA et celui de sa maison mère

mardi 19 mars 2019 à 12h18
Le groupe Gorgé et sa filiale ECA bondissent en Bourse

(BFM Bourse) - Le spécialiste français de la robotique civile et de défense, ECA, filiale du groupe Gorgé, décolle en Bourse après la signature d'un contrat à 450 millions d'euros sur dix ans avec la marine belge. L'action de sa maison mère en fait de même.

À 11h15 sur la Bourse de Paris, les deux plus belles performances de la matinée sont à mettre à l'actif d'ECA (+20,1% à 18,8 euros) et de sa maison mère, le groupe Gorgé, qui avance de 11,9% à 12,58 euros. Les deux titres grimpent ainsi à leur plus haut respectif depuis fin mai et début octobre 2018, dans des volumes d'échanges bien plus élevés qu'à l'accoutumée (0,14% du tour de table chez ECA et 0,36% du capital du groupe Gorgé). Avec le bond de 20% du titre ECA, les deux groupes ont désormais presque la même capitalisation boursière (169 millions d'euros pour le groupe Gorgé, 168 millions d'euros pour sa filiale). À noter que la cotation des actions groupe Gorgé et ECA était suspendue depuis vendredi 16 mars après-midi et reprenait seulement mardi matin, à l'ouverture de la Bourse de Paris.

Méga-contrat à 450 millions d'euros avec la marine belge

"Au terme d’un appel d’offres lancé à l’été 2018, la marine belge vient d’attribuer la fourniture de 12 navires chasseurs de mines équipés au total d’une centaine de drones au consortium Belgium Naval & Robotics réunissant Naval Group et ECA Group" annonçait le groupe Gorgé dans un communiqué publié lundi, à 15h. Celui-ci précisait que sur ces 12 navires, "six sont destinés à la marine belge" et que "les six autres seront livrés à la marine hollandaise", ajoutant que la notification définitive du contrat devrait intervenir dans les prochaines semaines.

Le montant total du contrat est de l'ordre de deux milliards d'euros et "la part ECA Group représente un montant d'environ 450 millions d'euros" et le programme "d’une durée totale de 10 ans" va débuter par une phase de production et livraison des systèmes de drones" indique encore le communiqué, qui note qu'il s'agit "de loin, du plus contrat jamais gagné par ECA Group". À titre de comparaison, son montant est supérieur à 4 années de chiffre d'affaires du groupe (102,1 millions d'euros en données consolidées sur l'exercice 2018, ndlr), leader mondial dans les robots d'identification et de destruction de mines. Le contrat devrait d'ailleurs "générer du chiffre d'affaires dès 2019".

Dans le communiqué, le groupe Gorgé, créé en 1990 par Jean-Pierre Gorgé et présent dans des industries de haute technologique telles que la robotique civile et militaire (drones), la sécurité incendie et nucléaire ou encore l'impression 3D, salue "un succès" qu'il considère comme "l'aboutissement d'une stratégie menée depuis de nombreuses années, axée sur le développement de systèmes de drones", c'est--dire des "drones multiples et variés (des AUV pour "Autonomous Underwater Vehicles", des MIDS pour "Mine Identification & Detruction Systems composés de ROV (Remotely Operated Vehicles) ou encore des drones aériens et des sonars remorqués) coopérant de manière la plus autonome possible au sein d'une même mission", comme c'est le cas dans le déminage sous-marin.

Portzamparc passe à l'achat

En réaction immédiate à la signature de ce contrat, le bureau d'études Portzamparc a relevé son conseil à l'achat (contre "conserver" précédemment) sur l'action ECA, portant son objectif de cours de 12,3 à 20,9 euros (+70%), légèrement en-deçà du cours auquel s'est ajusté le titre à l'ouverture (22,5 euros). La part du contrat revenant à ECA est "nettement supérieure à nos attentes les plus optimistes (200 millions d'euros)" ont commenté les analystes de Portzamparc, sachant que leurs estimations centrales retenaient un chiffre de l'ordre de 100 millions d'euros seulement. "Au-delà de la dimension financière, le gain de ce contrat représente un atout stratégique car il positionne le groupe favorablement pour les prochains appels d'offres dans la "guerre des mines"" ajoutent les spécialiste du broker spécialiste des midcaps.

Plusieurs marines importantes dont la France, l'Inde ou l'Angleterre vont renouveler leur flotte de chasse aux mines dans les prochaines années" indique en effet le communiqué publié hier par le groupe Gorgé.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ECA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat