Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

DBV TECHNOLOGIES

DBV - FR0010417345 SRD PEA PEA-PME
4.938 € -2.87 % Temps réel Euronext Paris

Dbv technologies : Le traitement pour l'allergie à l'arachide de DBV sur le marché dès 2019?

lundi 22 octobre 2018 à 10h28
DBV Technologies traite l'allergie aux arachides avec un simple patch

(BFM Bourse) - DBV Technologies a déposé l'ensemble du dossier sur lequel l'agence américaine du médicament va s'appuyer pour décider d'une mise sur le marché. Mais la biotech française doit faire face à un concurrent américain.

L'avenir de DBV Technologies est désormais entre les mains de la FDA, l'agence du médicament américaine. La société française spécialisée dans la recherche de traitement des allergies alimentaires, fondée en 2002, est allée au bout d'un vaste programme afin de mettre pour la première fois à disposition des patients une solution pour réduire les risques de choc allergique en cas d'exposition involontaire à l'arachide, avec plus de 1000 patients évalués au cours de sept études cliniques différentes.

Sur la base de cet impressionnant corpus, l'entreprise a déposé auprès de la Food & Drud Administration sa demande d'autorisation de mise sur le marché d'un produit biologique (Biologic Licence Application ou BLA) pour Viaskin Peanut, le produit le plus avancé développé à partir de sa plateforme technoloqies d'immunothérapie par voie épicutanée (Viaskin) - qui permet d'éduquer le système immunitaire du patient de façon non-invasive, grâce à un simple patch.

La FDA ayant octroyé en 2015 à Viaskin Peanut le rare statut de "Breakthrough Therapy Designation", la durée de son examen pourrait s'accélérer par rapport au délai habituel de dix mois. Cela signifie que DBV pourrait voir son traitement pour l'allergie aux cacahuètes arriver sur le marché américain dès l'année prochaine en cas de réponse positive de l'agence.

Probabilité de succès estimée à 85% par Stifel

Pour étayer sa décision, l'agence pourrait aussi faire appel à un comité consultatif (advisory committee). La banque d'investissement Stifel s'attend à ce que la FDA convoque un tel panel d'experts au cours de son examen et estime à 85% la probabilité que le médicament soit approuvé du premier coup.

Anticipant une décision favorable dès le premier semestre 2019, Oddo BHF salue cette nouvelle étape franchie par DBV. Le bureau d'études modélise un pic de ventes de 1,6 milliards d'euros dix ans après, et confirme son conseil d'achat avec un objectif de 78 euros.

Le concurrent Aimmune en embuscade

Le produit phare de DBV Technologies pourrait ainsi précéder de peu l'AR101 d'Aimmune Therapeutics sur le marché. La biotech américaine vise à déposer sa demande d'autorisation d'ici la fin de l'année 2018 et anticipe une réponse vers août 2019, en intégrant la convocation d'un advisory committee également. Son composé bénéficie aussi d'une "Breakthrough Therapy Designation" de l'agence américaine, démontrant l'enjeu que représente les allergies alimentaires aux yeux de la FDA.

Il est vrai que les allergies alimentaires affectent plus de 30 millions de personnes aux Etats-Unis et en Europe, l'allergie aux cacahuètes étant aujourd'hui la plus répandue notamment parmi les jeunes patients. Si les conséquences d'une ingestion accidentelle restent gérables la plupart du temps, en moyenne on compte une visites aux urgences toutes les 3 minutes aux Etats-Unis. Et selon une étude parue dans The Journal of Allergy and Clinical Immunology, on déplore 150 à 200 décès chaque année à cause d’un choc anaphylactique dû à cette allergie.

Deux modes d'administration et deux profils fondamentalement différents

Le futur marché des traitements est donc prometteur, et apparaît suffisamment vaste pour deux traitements, d'autant que DBV et Aimmune ont opté pour des approches totalement différentes. Avec Viaksin Peanut, l'organisme du patient n'est jamais exposé à l'arachide, ce qui explique son excellent profil de sécurité, aucun évènement indésirable grave ne s'étant produit pendant les essais. L'AR101 renferme quant à lui une version de protéine d'arachide administrée au patient en prise orale.

Présenté sous forme de patch à renouveler au bout de 24 heures (en haut du bras ou dans le dos s'agissant des tout-petits pour éviter qu'ils ne le retirent), le Viaskin a en outre suscité par sa simplicité d'utilisation une large adhésion des patients. À l'opposé, AR101 n'est pas auto-administré mais nécessite de multiples visites chez l'allergologue, le patient devant rester sous surveillance quelques temps après la prise au cas où surviendrait une réaction, comme cela a été parfois le cas pendant les essais. Aimmune estime toutefois que les allergologues préféreront prescrire un traitement nécessitant leur implication constante... Au bout du compte, les patients trancheront.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur DBV TECHNOLOGIES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +36.10 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat