Bourse > Dassault aviation > Dassault aviation : L'Egypte, 1er client à l'export pour le Rafale
DASSAULT AVIATIONDASSAULT AVIATION AM - FR0000121725AM - FR0000121725
1 193.600 € -0.62 % Temps réel Euronext Paris
1 205.150 €Ouverture : -0.96 %Perf Ouverture : 1 216.250 €+ Haut : 1 185.500 €+ Bas :
1 201.050 €Clôture veille : 6 299Volume : +0.08 %Capi échangé : 9 921 M€Capi. :

Dassault aviation : L'Egypte, 1er client à l'export pour le Rafale

(Tradingsat.com) - Après le communiqué de François Hollande sur l'achat par l'Egypte de 24 exemplaires du Rafale, Dassault Aviation a confirmé jeudi soir ce premier contrat à l'export remporté par son avion de combat. L'avionneur s'est déclaré "très honoré que la République arabe d`Egypte ait choisi le Rafale pour équiper son armée de l`air".

"Cette décision pérennise une coopération qui remonte aux années 70 et qui permet au Mirage 5, à l`Alpha Jet et au Mirage 2000 de voler sous les cocardes égyptiennes", rappelle le groupe, soulignant que "le Rafale correspond aux besoins des pays qui, comme l`Egypte, veulent disposer en toute souveraineté d`une armée de l`air de premier rang".

"Je remercie les plus hautes autorités égyptiennes pour ce partenariat stratégique et historique ; Dassault Aviation sera au rendez-vous de la confiance qu`elles viennent une nouvelle fois de nous témoigner", a déclaré Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation.

Le dirigeant "remercie également les autorités françaises, qui sont à l`origine du programme Rafale et qui lui ont apporté le soutien politique sans lequel il ne peut y avoir d`exportation militaire", ainsi que "la compétence des 7000 salariés qui travaillent sur le Rafale chez Dassault Aviation, Thales, Safran et dans les 500 entreprises sous-traitantes".

En permettant de pérenniser la chaîne de production de l'appareil, l'accord avec l'Egypte est d'ailleurs crucial pour Dassault et les groupes associés à la production de l'appareil, l'électronicien de défense Thales et le motoriste aéronautique Safran, ainsi que les 500 entreprises françaises sous-traitantes. En cas d'arrêt de la chaîne de production par manque de commandes, il serait ensuite très difficile de maintenir le savoir-faire et de revenir en arrière.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI