Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CROSSJECT

ALCJ - FR0011716265 SRD PEA PEA-PME
2.655 € -0.93 % Temps réel Euronext Paris

Crossject : Quand un article dans la presse locale fait flamber en Bourse la medtech Crossject

lundi 25 février 2019 à 12h43

(BFM Bourse) - La PME à l'origine d'un système d'injection sans aiguille, adapté à l'administration de médicaments en situation d'urgence, bénéficie d'une mise en lumière au travers d'une lettre d'informations économiques régionale. Le titre remonte au plus haut depuis le 25 septembre 2018.

Quand un article de "Trace Ecrites News" joue le rôle de révélateur pour une PME bourguignonne en Bourse: la parution lundi d'un article dédié à Crossject dans cette lettre d'informations économiques consacrée aux régions Bourgogne-Franche-Comté et "Grand Est" (regroupant Alsace, Lorraine et Champagne-Ardenne) s'accompagne d'une envolée de 27,8% du titre à 2,39 euros lundi vers 11h45.

L'article consacré à la société Crossject fait écho à l'actualité récente de l'entreprise, à savoir l'obtention du statut d'établissement pharmaceutique, fin janvier, et l'attribution début février d'une nouvelle aide de 1,1 million d'euro sur huit ans accordée par Bpifrance et la Région Bourgogne-Franche Comté.

Rappelons que l'autorisation d’ouverture d’établissement pharmaceutique (activité fabricant) délivrée le 25 janvier par l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) permet à Crossject de certifier les lots cliniques et de procéder, au sein de son laboratoire, aux contrôles de qualité sur le produit fini à usage humain.

Montée en puissance pour l'injecteur sans aiguille

Quant à l'aide attribuée par Bpifrance et la région d'origine de Crossject, sous forme de prêt sans intérêt avec différé de remboursement de 3 ans, elle vise à soutenir la montée en puissance des moyens de production de l'injecteur sans aiguille Zeneo sur le site de Gray.

L’appareil développé par Crossject est destiné à injecter un produit pharmaceutique en situation d'urgence. Sans aiguille, le dispositif ne se déclenche qu’au contact avec la peau et délivre la totalité de la dose en une fraction de seconde. Même en situation de stress ou de capacités altérées, l'injection ne peut pas échouer comme cela peut être le cas avec une aiguille.

L'entreprise compte l'associer à des molécules génériques en visant des situations d'urgence, voire d'urgence vitale : choc allergique (avec de l'adrénaline), overdose (+naxolone), crise d’épilepsie (+midazolam), migraine aiguë et algie de la face (sumatriptan), paralysie temporaire dans la maladie de Parkinson (apomorphine), insuffisance surrénale aigüe (hydrocortisone) ou encore crise d'asthme sévère (terbutaline).

Vers une commercialisation en 2021 ?

L'article de Traces Ecrites News souligne que grâce au statut nouvellement obtenu de laboratoire, Crossject devrait être en mesure de déposer les premiers dossiers de mise sur le marché (AMM) "l’an prochain et les premières commercialisations débuter aux États-Unis et en Allemagne en 2021".

Cité la par Lettre, le PDG de Crossject Patrick Alexande entrevoit ainsi le bout du tunnel pour la société, "après vingt années à batailler bec et ongles sur tous les fronts".

Introduite en Bourse en 2014, l'entreprise a repoussé à de multiples reprises son calendrier (à l'époque, elle attendait de premières ventes l'année suivante) et fait évoluer son portefeuille, abandonnant les maladies chroniques nécessitant des injections répétées pour se concentrer sur les soins d'urgence.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CROSSJECT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.40 % vs -3.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat