Bourse > Casino guichard > Casino guichard : Les acheteurs asiatiques de Casino face aux magnats thaïlandais
CASINO GUICHARDCASINO GUICHARD CO - FR0000125585CO - FR0000125585
51.760 € -5.89 % Temps réel Euronext Paris
56.250 €Ouverture : -7.98 %Perf Ouverture : 56.650 €+ Haut : 51.200 €+ Bas :
55.000 €Clôture veille : 1 833 660Volume : +1.65 %Capi échangé : 5 745 M€Capi. :

Casino guichard : Les acheteurs asiatiques de Casino face aux magnats thaïlandais

Les acheteurs asiatiques de Casino face aux magnats thaïlandaisLes acheteurs asiatiques de Casino face aux magnats thaïlandais

par Saeed Azhar et Denny Thomas

SINGAPOUR/HONG KONG (Reuters) - Les actifs asiatiques de Casino ont attiré l'intérêt du singapourien Dairy Farm et du sud-coréen Lotte Shopping, qui devront cependant faire des offres alléchantes pour espérer l'emporter face à des milliardaires thaïlandais, estiment des banquiers.

Le distributeur français, menacé par l'agence de notation Standard & Poor's d'une dégradation de sa dette en catégorie spéculative, veut céder ses actifs au Vietnam et en Thaïlande pour réduire sa dette.

Les marchés vietnamien et thaïlandais sont considérés comme deux des plus rentables d'Asie du sud-est mais les analystes mettent en garde contre d'éventuelles surenchères, au moment où l'économie locale ralentit.

En Thaïlande, le milliardaire Tos Chirathivat, dirigeant de Central Group, numéro un de la distribution dans le pays, semble le mieux placé. Il détient déjà 25% de la filiale de Casino, BigC, qu'il a fondée en 1993.

Il a déjà fait savoir qu'il était acheteur des 58,6% de Casino, valorisés environ 3,0 milliards de dollars (2,75 milliards d'euros) aux cours actuels ainsi que de la totalité de BigC Vietnam, valorisée par les banquiers entre 800 millions et un milliard de dollars (735 à 918 millions d'euros).

"Celui qui rachètera devra y mettre le prix pour écarter Central. Sans quoi, il faudra coexister avec lui", souligne un banquier proche du dossier.

Selon une autre source bancaire, Casino souhaiterait vendre ses deux actifs au même acheteur.

Interrogé, Casino s'est refusé à tout commentaire.

CONCURRENTS SÉRIEUX

Pour leur part, Dairy Farm et Lotte Shopping discutent avec des banques en vue d'une offre potentielle, tandis que le conglomérat japonais Aeon pourrait aussi envisager de se lancer, sans toutefois vouloir être trop agressif, ont dit les sources, qui ont requis l'anonymat.

Face à Central Group, les concurrents les plus sérieux sont liés au milliardaire thaïlandais Charoen Sirivadhanabhakdi, notamment Berli Jucker Public Co, filiale cotée de son groupe, TCC, qui s'est déjà dit intéressé par BigC Vietnam.

Les banquiers interrogés s'attendent quant à eux à ce qu'il fasse aussi une offre sur BigC Thaïlande.

Interrogé, Charoen Sirivadhanabhakdi a déclaré à Reuters ne pas avoir fait d'offre. "Il faut d'abord regarder", a-t-il dit.

Pour l'emporter face à Central, les acheteurs pourraient devoir payer jusqu'à 270 baht par action, une prime de 19% par rapport au cours de clôture de vendredi, ce qui valoriserait la part de Casino à 3,6 milliards de dollars (3,3 milliards d'euros).

Le broker AEC Securities a quant à lui estimé la fourchette de prix entre 238 et 298 baht par action.

En Bourse, BigC a flambé de % depuis l'annonce de sa cession par Casino, le 15 janvier.

Les offres préliminaires pour BigC Thaïlande, qui comptait 734 magasins dont 125 hypermarchés à la fin 2015, sont attendues le 5 février, celles pour les actifs vietnamiens plus tard dans le mois, selon une source.

Le secteur de la distribution en Thaïlande, estimé à 93 milliards de dollars par an, a déjà vu des méga-fusions. En 2013, CP All a racheté le grossiste Siam Makro pour 6,6 milliards de dollars, valorisant l'entreprise à 53 fois ses résultats et signant la plus chère des acquisitions jamais réalisée dans le secteur.

(Avec Khettiya Jittapong et Manunphattr Dhanananphorn à Bangkok, Joyce Lee à Séoul, Ritsuko Shimizu à Tokyo et Pascale Denis à Paris, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI