Bourse > Carrefour > Carrefour : Soupçons sur le parcours d'un haut dirigeant de carrefour
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
21.625 € +0.42 % Temps réel Euronext Paris
21.515 €Ouverture : +0.51 %Perf Ouverture : 21.900 €+ Haut : 21.510 €+ Bas :
21.535 €Clôture veille : 3 020 630Volume : +0.40 %Capi échangé : 16 354 M€Capi. :

Carrefour : Soupçons sur le parcours d'un haut dirigeant de carrefour

tradingsat

par Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - Carrefour pourrait se retrouver dans une situation embarrassante au sujet du recrutement de l'un de ses hauts dirigeants dont l'ancien employeur conteste le parcours professionnel.

Quand le numéro deux mondial de la distribution recrute fin 2009 Carlos Gonzalez-Hurtado pour lui confier sa nouvelle direction commerciale et marketing, il se félicite d'avoir débauché celui qui fut propulsé un an plus tôt à la tête de Braun, la marque de Procter & Gamble mondialement connue pour ses rasoirs électriques.

"En 2006, il est nommé vice président de Global Braun Male Products (de Procter & Gamble, NDLR), puis président de Global Braun en 2008", lit-on dans le communiqué du 25 novembre 2009 de Carrefour retraçant la carrière de l'Espagnol Carlos Gonzalez-Hurtado, aujourd'hui membre de la direction exécutive du groupe français.

Mais voilà. D'après le groupe Braun et son actuel président, la nomination de Carlos Gonzalez-Hurtado au poste de président n'a jamais eu lieu.

"Ce n'est pas exact", déclare Lars Atorf, le porte-parole de Braun, indiquant que Carlos Gonzalez-Hurtado n'avait jamais été promu président de la filiale de Procter & Gamble. "Quand vous occupez le poste de vice-président, vous êtes numéro deux. Vous vous occupez de développer la marque".

Selon les rapports annuels de Procter & Gamble de 2008 et de 2009, Juan Pedro Hernandez est le seul président en poste de Braun. Joint au téléphone par Reuters, Juan Pedro Hernandez confirme: "J'étais le seul et unique président de Braun".

Le président de Braun explique aussi qu'à l'époque, il avait prévenu Carrefour que le CV de Carlos Gonzalez-Hurtado, tel qu'il apparaissait dans le communiqué de presse de novembre 2009, était erroné. "Dans son portrait, il est dit qu'il était président de Braun. Nous avons tout simplement averti Carrefour que cela n'était pas vrai".

"TOP 200" DE P&G

Le groupe français, qui figure parmi les plus gros clients de Procter & Gamble, s'est abstenu de tout commentaire. La biographie du dirigeant en langue française a d'ailleurs été retirée de son site internet.

Priée de dire si Carlos Gonzalez-Hurtado était toujours en poste, une porte-parole de Carrefour a répondu: "Pas de commentaire".

Carrefour s'est déjà retrouvé le mois dernier dans une situation inconfortable avec le départ surprise d'un autre membre de la direction exécutive de Carrefour, Vicente Trius dans un contexte où le groupe bataille pour retrouver la confiance des investisseurs après deux avertissements sur ses résultats l'an dernier.

Des sources internes chez Carrefour expliquent que Carlos Gonzalez-Hurtado s'était toujours présenté comme le président de Braun lors de la procédure de recrutement à l'issue de laquelle il fut nommé au comité de direction du groupe lors d'une série de nouvelles nominations menées par l'actuel directeur général Lars Olofsson.

"Il prétendait être dans le top 40 de Procter & Gamble alors qu'il figurait uniquement dans le top 200", relate l'une de ces sources.

Le responsable des ressources humaines de l'époque chez Carrefour s'est également refusé à tout commentaire. Spencer Stuart, la société de recrutement et de chasseurs de têtes qui aurait été chargée de recruter Carlos Gonzalez-Hurtado, n'a pas non plus donné suite aux appels.

L'affaire n'est pas sans rappeler le précédent du géant de l'hôtellerie Intercontinental dont le responsable des activités pour la région Asie Pacifique fut contraint au départ en 2007 juste après sa prise de fonctions.

Une enquête interne avait alors montré que ce dernier avait menti sur ses diplômes.

Avec Mark Potter, Matthieu Protard, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...