Bourse > Carrefour > Carrefour : Casino et carrefour se livrent une guerre ouverte au brésil
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
21.625 € +0.42 % Temps réel Euronext Paris
21.515 €Ouverture : +0.51 %Perf Ouverture : 21.900 €+ Haut : 21.510 €+ Bas :
21.535 €Clôture veille : 3 020 630Volume : +0.40 %Capi échangé : 16 354 M€Capi. :

Carrefour : Casino et carrefour se livrent une guerre ouverte au brésil

tradingsat

par Julien Ponthus et Dominique Vidalon

PARIS (Reuters) - Casino a repoussé mardi un geste d'apaisement de Carrefour dans la bataille qui oppose les deux rivaux de la distribution française pour la suprématie du marché brésilien, alors que l'affrontement semble, selon des analystes, tourner à l'avantage du groupe stéphanois.

Casino a jugé de nouveau mardi que le projet de Carrefour en faveur d'une fusion des filiales brésiliennes des deux groupes était hostile, bien que son concurrent affirme le contraire.

"Le caractère hostile de l'attitude de Carrefour est établi par le fait que Carrefour conduit depuis des mois des discussions secrètes qui visent à s'approprier le contrôle de la société brésilienne CBD (GPA)", a déclaré Casino dans un communiqué.

Quelques heures plus tôt, Carrefour avait assuré n'avoir aucune intention hostile contre Casino, une déclaration comprise comme un début de retraite par certains analystes.

"Carrefour fait du rétropédalage", a indiqué un analyste qui a souhaité conserver l'anonymat.

Pour James Monro, analyste chez S&P Equity Research, la déclaration de Carrefour suggère que ce dernier souhaite peut-être éviter un affrontement frontal qui pourrait être contre-productif et le détourner de ses priorités.

Après trois avertissements successifs sur ses résultats, Carrefour doit redresser ses hypermarchés en France et reste sous la pression des marchés financiers.

Dans le cadre de ses efforts pour redresser son cours de Bourse, Carrefour a d'ailleurs mis mardi sur le marché espagnol sa filiale de maxidiscompte Dia.

Le groupe a essuyé mardi les critiques du cabinet de conseil aux actionnaires Deminor, qui reproche au PDG Lars Olofsson de ne pas avoir suffisamment informé le marché au sujet de ce projet au Brésil.

Ces critiques ont été rejetées par Carrefour qui a déclaré que les accusations de Deminor étaient infondées.

AUCUNE TRANSACTION SANS L'ACCORD DE CASINO

Pour de nombreux observateurs, le principal atout de Carrefour semblait être la volonté et la détermination de certains dirigeants et décideurs économiques brésiliens de créer un nouveau champion national dans le pays.

Mais, depuis les premières déclarations de responsables brésiliens qui allaient dans le sens de la fusion, plusieurs groupes d'intérêts ont fait part de leurs réserves, notant l'impact négatif qu'une fusion pourrait avoir sur les consommateurs ou les fournisseurs.

En outre la campagne menée au Brésil par le PDG de Casino, Jean-Charles Naouri, contre l'opération semble avoir porté ses fruits.

Un porte-parole du groupe français a ainsi indiqué mardi que le président de la Banque Nationale Brésilienne de Développement (BNDES) - qui souhaitait financer une partie de l'opération - a assuré au PDG qu'aucune transaction ne se ferait sans l'accord de Casino.

Le groupe stéphanois exerce le contrôle opérationnel de GPA à parité avec le milliardaire Abilio Diniz - président du conseil d'administration du distributeur brésilien - au sein de la holding Wilkes.

Cette dernière doit tenir un conseil d'administration le 2 août pour évoquer le projet de fusion avec Carrefour.

La volonté d'Abilio Diniz de fusionner GPA avec la filiale de Carrefour intervient alors que Casino a la possibilité d'être seul maître à bord à compter de juin 2012, par l'exercice d'une option d'achat dans la holding Wilkes.

Le groupe dirigé par Jean-Charles Naouri reproche à Abilio Diniz d'avoir engagé des négociations avec Carrefour sans l'avoir consulté, une démarche que Casino juge illégale.

Avec Guillermo Parra-Bernal à Sao Paulo et Mark Potter à Londres, édité par Marc Joanny et Marie Mawad

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...