Bourse > Carrefour > Carrefour : Carrefour quitte la grèce à deux jours d'un vote crucial
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
20.990 € -1.50 % Temps réel Euronext Paris
21.315 €Ouverture : -1.52 %Perf Ouverture : 21.405 €+ Haut : 20.950 €+ Bas :
21.310 €Clôture veille : 2 774 210Volume : +0.36 %Capi échangé : 16 260 M€Capi. :

Carrefour : Carrefour quitte la grèce à deux jours d'un vote crucial

tradingsat

par Dominique Vidalon et Julien Ponthus

PARIS (Reuters) - A deux jours d'élections cruciales pour l'avenir de la Grèce, Carrefour a annoncé vendredi qu'il se retirait de ce pays, une opération qui coûtera 220 millions d'euros de charges au distributeur français mais le libérera de son exposition financière à la péninsule hellénique.

Alors que Carrefour est en pleine réorganisation, cette opération est l'une des premières prises de décision stratégique de son nouveau PDG Georges Plassat et est annoncée dans la foulée de l'acquisition de 129 magasins en Argentine pour renforcer sa position sur ce marché en forte croissance.

"C'est plutôt positif. La Grèce, c'est un boulet qu'ils allaient traîner. Ils ont assez de chantiers, il vaut mieux se concentrer sur sauver la France", a réagi un analyste qui a requis l'anonymat.

L'analyste de Citi Alastair Johnston juge de son côté que s'il est décevant de voir Carrefour renoncer à environ 3% de son chiffre d'affaires annuel, la décision est raisonnable "car tout espoir de redressement est invisible" en Grèce.

Le duel s'annonce serré entre la coalition de la gauche radicale Syriza et les conservateurs de Nouvelle Démocratie lors des législatives grecques de dimanche, qui pourraient décider du maintien ou non d'Athènes au sein de la zone euro.

La récession et la crise financière dans ce pays ont contraint certaines multinationales à réévaluer leur présence en Grèce, à l'instar du Crédit agricole plombé par sa filiale Emporiki.

Si elle reste symbolique, l'opération annoncée vendredi ne transformera pas fondamentalement Carrefour: malgré 807 points de vente en Grèce et à Chypre, les ventes dans la péninsule hellénique ne représentent que 2,7% des 91,5 milliards d'euros de ventes annuelles mondiales de Carrefour en 2011.

BON ACCUEIL DES MARCHÉS

Concrètement, Carrefour va céder au groupe grec Marinopoulos sa participation dans leur filiale commune, le partenaire du groupe de distribution français devenant son franchisé exclusif en Grèce, à Chypre, en Bulgarie, en Albanie et dans d'autres pays des Balkans.

L'opération sera finalisée dans les semaines à venir, sous réserve de l'autorisation des autorités de la concurrence.

Ce retrait de Grèce a été accueilli favorablement par les investisseurs, le titre Carrefour s'adjugeant 3,44% à 14,15 euros à 12h30 alors qu'au même moment le CAC 40 affichait une progression de 1,57%.

Sur l'ensemble de l'année, le titre Carrefour reste cependant l'une des pires performances de l'indice français avec une baisse de quelque 20% qui suit un repli de 34,64% en 2011.

Plombé par plusieurs années d'errements stratégiques et des résultats financiers décevants sur fond de déclin des hypermarchés français, Carrefour est sous la pression de ses actionnaires pour mettre en oeuvre au plus vite un redressement.

Le nouveau PDG de Carrefour devrait livrer quelques clés de sa feuille de route le 18 juin lors de l'assemblée générale du groupe, où les conditions de départ de son prédécesseur Lars Olofsson pourraient provoquer des remous.

Avec Alexandre Boksenbaum-Granier et Benjamin Mallet, édité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI