Bourse > Carrefour > Carrefour : Carrefour confirme ses objectifs, ca en ligne au 1er trimestre
CARREFOURCARREFOUR CA - FR0000120172CA - FR0000120172
21.625 € +0.42 % Temps réel Euronext Paris
21.515 €Ouverture : +0.51 %Perf Ouverture : 21.900 €+ Haut : 21.510 €+ Bas :
21.535 €Clôture veille : 3 020 630Volume : +0.40 %Capi échangé : 16 354 M€Capi. :

Carrefour : Carrefour confirme ses objectifs, ca en ligne au 1er trimestre

tradingsat

par Gwénaelle Barzic

PARIS (Reuters) - Carrefour a confirmé jeudi ses objectifs 2011 après avoir publié un chiffre d'affaires conforme aux attentes au premier trimestre, l'Asie et l'Amérique latine ayant compensé une activité en berne en Europe.

Le numéro deux mondial du secteur derrière l'américain Wal-Mart se fixe pour priorité en 2011 de mener à bien la scission de sa filiale de hard discount Dia et de 25% de Carrefour Property, une opération qui provoque la fronde de certains actionnaires.

Le distributeur compte également accélérer le déploiement de son nouveau concept "Carrefour Planet" qui a commencé à porter ses fruits au premier trimestre avec une progression de 7,2% du trafic dans les six magasins pilotes.

Carrefour prévoit d'ouvrir 24 nouveaux Carrefour Planet au deuxième trimestre et est en bonne voie pour atteindre son objectif de 241 magasins d'ici la mi-2013, a précisé le directeur financier Pierre Bouchut lors d'une conférence téléphonique avec des analystes.

Le groupe de distribution, qui bataille pour retrouver la confiance des investisseurs après deux avertissements sur résultats l'an dernier, a confirmé viser une progression de son chiffre d'affaires et de son résultat opérationnel cette année.

Il s'est toutefois refusé à communiquer une prévision chiffrée en raison d'une visibilité toujours insuffisante.

NÉGOCIATIONS DIFFICILES AVEC LES FOURNISSEURS

"Les négociations avec les fournisseurs ont été difficiles", a expliqué Pierre Bouchut, en précisant qu'elles pourraient être rouvertes en cas de nouvelle hausse des prix des matières premières.

Sur les trois premiers mois de l'année, les ventes du distributeur ont totalisé 24,698 milliards d'euros, en hausse de 2,1% à changes constants, un chiffre en ligne avec le consensus de la rédaction de Reuters qui ressortait à 24,668 milliards.

Carrefour a principalement profité du dynamisme des ventes dans les émergents notamment en Chine et au Brésil, alors que l'Europe de l'Ouest souffre toujours d'un climat économique maussade, pénalisée par les mesures d'austérité.

Mardi, son concurrent Casino avait annoncé une hausse de 18,8% de ses ventes au premier trimestre, tirée également par les émergents.

Au Brésil, où Carrefour met en oeuvre un plan de redressement après avoir enregistré l'an dernier des charges exceptionnelles plus importantes que prévu, le chiffre d'affaires a bondi de 13,1% à changes constants, ajusté de l'impact calendaire.

Pierre Bouchut a réaffirmé que le groupe comptait retrouver ses niveaux antérieurs de rentabilité opérationnelle d'ici la fin 2012.

En France, où Carrefour réalise plus de 40% de son activité, les ventes sont restées globalement stables dans un contexte toutefois difficile, précise le constructeur, qui a dû augmenter ses offres promotionnelles.

Comme certains autres distributeurs, le groupe a relevé ses prix en mars mais il pourrait revoir cette politique en fonction de l'attitude de la concurrence, a précisé le directeur financier.

LE REDRESSEMENT SE POURSUIT EN BELGIQUE

Dans les hypermarchés, qui représentent plus de la moitié de l'activité française, le chiffre d'affaires s'est établi à 5,2 milliards, en repli de 1,0% en données comparables, hors pétrole et ajusté de l'impact calendaire.

La Belgique, affectée par un mouvement de grève l'an dernier consécutif après des fermetures de magasins, a poursuivi son redressement avec une progression de 3,1% à données comparables ajusté de l'effet calendaire. En revanche, l'Italie a vu ses ventes reculer de 3,8%, pénalisées principalement par la mauvaise performance des supermarchés.

Sous la pression des deux grands actionnaires du groupe, le fonds Colony et le groupe Arnault, Carrefour a dévoilé en mars un projet de scission d'une partie de la filiale foncière (Carrefour Property) et de la totalité de la filiale de hard discount (Dia).

L'opération a toutefois été mal accueillie par le marché et rencontre une opposition grandissante, notamment du fonds activiste américain Knight Vinke.

Lors de la conférence téléphonique, le directeur financier de Carrefour a précisé qu'il n'avait pas eu l'occasion de rencontrer personnellement ce dernier.

Carrefour a parallèlement annoncé un projet de cession à la banque brésilienne Itau Unibanco de 49% de BSF Holding, sa filiale de services financiers au Brésil, pour 315 millions d'euros.

L'action Carrefour a clôturé jeudi à 31,0350 euros (-1,27%) alors que l'indice sectoriel européen a terminé en hausse de 0,33%. Depuis le début de l'année, elle affiche une hausse de 0,6%.

Edité par Cyril Altmeyer

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...