Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAPGEMINI

CAP - FR0000125338 SRD PEA PEA-PME
117.900 € +0.30 % Temps réel Euronext Paris

Capgemini : Avec le télétravail massif, Capgemini résiste bien grâce au digital et au cloud

mardi 28 avril 2020 à 10h48
Capgemini réalise un solide premier trimestre et avance en Bourse

(BFM Bourse) - Malgré la suspension de sa "guidance" annuelle, la réduction de son dividende et l'anticipation d'un deuxième trimestre "difficile", Capgemini est parvenu à maintenir une croissance de ses revenus organiques sur le trois premiers mois de l'année.

Agréable surprise pour les marchés, que les résultats dévoilés par le n°1 français des services informatiques pour le compte du premier trimestre de son exercice 2019. Le patron de Capgemini Paul Hermelin semblait lui même s'en étonner lors d'une conférence téléphonique, mais l'activité du groupe sur les trois premiers mois de l'année ressort "conforme à nos attentes, ce qui est remarquable compte tenu que nos entités ont été touchées mi-mars, voire avant en Italie, par les mesures de confinement", s'est félicité le patron.

De fait, Capgemini est parvenu à faire progresser son chiffre d'affaires au premier trimestre -tant en données publiées (+3,1%) qu'en organique (+2%, quand le dernier consensus des analystes établi par Factset misait sur une hausse de 1,3%)- à 3,55 milliards d'euros. La première ESN (entreprise de services numériques) tricolore a par ailleurs fait état de 3,4 milliards d'euros de prises de commandes enter début janvier et fin mars, soit une augmentation de 0,8% à changes constants sur un an.

La publication de Capgemini -qui semble imperméable à la crise sanitaire avec 95% de ses salariés en télétravail et qu'il se dit "en mesure, notamment grâce à ses capacités digitales, d’assurer l’ensemble des services demandés par ses clients"- est vivement saluée par le marché. Le titre du groupe fondé par Serge Kampf domine ainsi largement le palmarès du CAC avec un gain de 7,16% à 84,44 euros peu après 10h, ce qui ramène ses pertes depuis le 1er janvier à "seulement" 22%.

Un deuxième trimestre "difficile" en perspective avant un redressement

Si le groupe a "pu compter sur la résilience renforcée de son modèle économique et sur la demande dans le digital et le "cloud" qui reste soutenue, la technologie prenant une place encore plus prépondérante dans notre société", souligne Paul Hermelin, il anticipe néanmoins un "deuxième trimestre difficile". Avant "un redressement progressif aux troisième et quatrième trimestres" avance le dirigeant, qui a par ailleurs accepté de réduire sa rémunération globale de 25% en 2020 (comme son futur successeur au poste de directeur général, Aiman Ezzat).

"Dans ce nouvel environnement (...) et compte tenu du niveau d’incertitudes, en particulier sur la vitesse à laquelle la demande reprendra suite au déconfinement, le groupe ne peut s’engager à ce stade sur des perspectives pour l’année 2020" ajoute Paul Hermelin, cité dans le communiqué.

Outre la suspension de sa "guidance" pour 2020, Capgemini a également décidé de réduire son dividende de 29% au titre de l'exercice 2019, à 1,35 euro par action. Ce qui pousse les analyste de Goldman Sachs à estimer que "le titre devrait rester sous pression en raison du manque de visibilité", même s'ils saluent la croissance des revenus et restent à l'achat.

Synergies après le rachat d'Altran

Capgemini a confirmé le 1er avril dernier l'acquisition du groupe technologique Altran pour lequel il a déboursé un peu plus de 5 milliards d'euros, dette incluse. "C’est une page importante de notre histoire et qui ouvre de belles perspectives car nous sommes convaincus que l’innovation, portée par les objets connectés et la 5G, va continuer à être un moteur de la demande" avance Paul Hermelin.

"Le groupe Altran est entièrement intégré dans le périmètre de consolidation de Capgemini depuis le 1er avril 2020" précise le communiqué, qui rappelle que le groupe "va désormais avoir accès à l’ensemble des synergies identifiées". Soit entre 70 et 100 million sur le plan opérationnel et entre 200 et 350 millions d'euros de revenus additionnels à tirer de synergies commerciales, estime Capgemini.

"Les travaux ont commencé au rythme prévu et nous ne voyons pas de ralentissement de l'intégration [d'Altran, NDLR] dû au coronavirus", a souligné Aiman Ezzat, lors de la conférence téléphonique.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CAPGEMINI en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat