Bourse > Bouygues > Bouygues : Martin bouygues pointe le déséquilibre du marché mobile
BOUYGUESBOUYGUES EN - FR0000120503EN - FR0000120503
38.825 € -0.12 % Temps réel Euronext Paris
38.800 €Ouverture : +0.06 %Perf Ouverture : 38.905 €+ Haut : 38.630 €+ Bas :
38.870 €Clôture veille : 311 505Volume : +0.09 %Capi échangé : 13 779 M€Capi. :

Bouygues : Martin bouygues pointe le déséquilibre du marché mobile

Martin bouygues pointe le déséquilibre du marché mobileMartin bouygues pointe le déséquilibre du marché mobile

(Tradingsat.com) - Dans une lettre écrite à la veille de l'audition du président de l'Arcep, le PDG de Bouygues a demandé mardi aux parlementaires, députés et sénateurs de ne pas renouveler le contrat d'itinérance 3G qui lie Orange à Free Mobile jusqu'en 2018, et surtout de ne pas l'étendre à la 4G, la nouvelle technologie très haut débit, a rapporté hier Le Figaro.

Martin Bouygues a voulu dénoncer le "déséquilibre actuel du marché mobile", qui s'explique selon le dirigeant par les faibles contraintes d'investissement pour le nouvel entrant, comparé aux opérateurs historiques.

"Il [Free] a pu n'investir dans son réseau mobile que 142 millions d'euros en 2011 alors qu'il aurait dû être en phase d'investissement intense. Pendant cette même période, un opérateur comme Bouygues Telecom a consacré près de 600 millions à son propre réseau pour simplement le compléter et le moderniser", a souligné le PDG du conglomérat industriel.

Martin Bouygues prône enfin, "par soucis de justice", une séparation fonctionnelle entre Orange, entité commerciale, et France Télécom, structure gérant des réseaux d'infrastructures disponibles pour tous les opérateurs, dans le cas où l'itinérance devait être étendue.

Bouygues Télécom a particulièrement souffert de l'arrivée de Free Mobile. La semaine dernière, l'opérateur a annoncé la suppression de 556 postes. Sa rentabilité devrait s'effondrer cette année.

Les députés doivent auditionner Jean-Ludovic Silicani, président du régulateur des télécoms (Arcep), mercredi matin à 10h30. Stéphane Richard, le PDG d'Orange, devra également s'expliquer sur la panne géante survenue vendredi dernier sur son réseau mobile, privant de communication pendant une dizaine d'heures les 27 millions de clients de France Télécom.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...