Bourse > Bouygues > Bouygues : Le gouvernement souhaite un "rééquilibrage" des pouvoirs de l'ARCEP
BOUYGUESBOUYGUES EN - FR0000120503EN - FR0000120503
39.355 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
39.000 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 13 967 M€Capi. :

Bouygues : Le gouvernement souhaite un "rééquilibrage" des pouvoirs de l'ARCEP

Jean-Ludovic Silicani, président de l’ARCEPJean-Ludovic Silicani, président de l’ARCEP

(Tradingsat.com) - Les pouvoirs de l'ARCEP, le régulateur des télécommunications, pourraient être limités. En effet, le gouvernement souhaiterait reprendre la main sur un certain nombre de dossiers, et pas les moins sensibles.

Dans le cadre d'un "rééquilibrage de compétences", Bercy réfléchit tout d'abord à un éventuel encadrement des questions liées à l'attribution des licences de téléphonie mobile en donnant plus d'importance aux critères d'emplois et d'investissements, écrit lundi le journal Les Echos, qui cite une source proche du dossier.

En second lieu, les relations avec les consommateurs, sujet que l'Arcep a pris à bras-le-corps, pourraient, elles, être gérées par la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), ajoute le quotidien économique.

Bouygues Telecom et la 4G

La décision du gendarme des télécoms d'autoriser Bouygues Telecom à réutiliser ses fréquences 1 800 MHz, jusque là dédiées à l’acheminement de la voix et des SMS, pour faire transiter la 4G, a fait couler beaucoup d'encre en fin de semaine dernière.

Déjà affaiblie par l'arrivée de Free Mobile en janvier 2012, la concurrence accuse les autorités d'avantager Bouygues Telecom qui pourra déployer plus rapidement et à plus grande échelle son très haut débit mobile.

Orange qui a pour sa part investi plus d'un milliard d'euros pour acquérir des fréquences 4G d'usage (800 MHz et 2,6 GHz) "regrette cette décision qui, loin d'apaiser un marché déjà fortement déstabilisé, crée un nouveau choc en conférant à un acteur un avantage de fait non reproductible par ses concurrents", a annoncé l'opérateur dans un communiqué.

En hausse de plus de 2% vendredi à la clôture, le titre de la maison-mère Bouygues était affectée lundi matin par le retour des craintes entourant la zone euro, avec Chypre et sa taxe bancaire en ligne de mire.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...