Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BOOSTHEAT

BOOST - FR0011814938 SRD PEA PEA-PME
- -

Boostheat : L'industriel Boostheat entend braver la frilosité du marché parisien vis-à-vis des introductions

dimanche 15 septembre 2019 à 12h00
Boostheat a reçu l'accord de l'AMF pour une prochaine entrée en Bourse

(BFM Bourse) - Si 2019 devrait être marqué d'une pierre blanche en matière d'introductions en Bourse de Paris avec l'arrivée prochaine du géant des contenants en verre Verallia, l'activité sur ce volet est jusqu'à présent très réduite avec seulement deux opérations de petite taille sur Euronext Growth. L'industriel lyonnais Boostheat, soutenu par le groupe gazier suisse Holdigaz, va néanmoins tenter de dynamiser un peu le marché.

Alors que les dépenses énergétiques liées au chauffage, en particulier le chauffage des logements individuels, représentent une part exorbitante de la consommation totale d'énergie, l'amélioration du rendement des systèmes de chaudières représente un levier d'action majeur et très concret pour lutter contre le réchauffement climatique, en réduisant les besoins en énergie à confort équivalent. C'est le créneau sur lequel se positionne Boostheat, qui a développé une technologie entièrement "made in France", alliant celle de la chaudière classique et celle de la pompe à chaleur permettant de diviser par deux la consommation par rapport à ce qui globalement se fait de mieux à l'heure actuelle, la chaudière à condensation.

L'entreprise a été créée en 2011 par Luc Jacquet, son actuel directeur général, et Jean-Marc Joffroy, un duo d'ingénieurs belges qui n'en est pas à son coup d'essai puisqu'ils avaient déjà créé, puis revendu, une entreprise (dans un autre domaine d'activité : Dialog Systems, racheté par le groupe suisse Ascom). En s'appuyant sur des partenaires techniques tels que GRDF et le centre de R&D d'Engie Lab CRIGEN en France, Innogy et DVGW en Allemagne, l'entreprise a développé et breveté un tout nouveau système de chaudière à gaz.

Sans entrer dans le détail, cette chaudière permet d'utiliser toute la chaleur de la combustion du gaz naturel, non pas pour réchauffer les radiateurs (où la déperdition est importante) mais pour activer la compression d'un fluide utilisé dans un cycle de pompe à chaleur. Autre innovation, au lieu du HFC (pour "hydrofluorocarbure", très polluant en cas de fuite) utilisé habituellement, le fluide employé est ici naturel (CO2). La solution reste en outre performante par grand froid, contrairement aux pompes à chaleur électriques qui demandent un chauffage d'appoint.

Avec ce produit, Boostheat cible d'abord les segments de la rénovation des maisons individuelles et des petits logements collectifs sur la France, la Suisse et l'Allemagne, soit un marché adressable de 232.400 chaudières par an, avec de premières livraisons à la fin septembre. La firme vise 200 ventes sur 2019, avec 124 commandes déjà signées, avec pour objectif à trois ans un rythme de 4500 ventes annuelles qui devrait permettre l'équilibre du résultat opérationnel courant.

D'ores et déjà, Boostheat dispose à Vénissieux (sur le site de l'ancienne usine Bosch) d'une usine permettant d'assemblée jusqu'à 20.000 chaudières par an, qui assurera l'intégralité de la production.

Soutenue par Holdigaz, le quatrième acteur du marché du gaz en Suisse, et qui commercialisera le produit sur place, la firme vise donc une prochaine entrée en Bourse pour se doter des moyens nécessaires pour financer son plan de route stratégique. À ce stade du processus -approbation du dossier d'enregistrement par l'AMF- le montant recherché n'est pas encore connu.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BOOSTHEAT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+330.30 % vs +0.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat