Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Une provision exceptionnelle fait plier BNP au 4e trimestre
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
64.780 € -0.32 % Temps réel Euronext Paris
64.590 €Ouverture : +0.29 %Perf Ouverture : 65.770 €+ Haut : 64.400 €+ Bas :
64.990 €Clôture veille : 4 471 040Volume : +0.36 %Capi échangé : 80 781 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Une provision exceptionnelle fait plier BNP au 4e trimestre

Une provision exceptionnelle fait plier BNP au 4e trimestreUne provision exceptionnelle fait plier BNP au 4e trimestre

par Matthias Blamont et Lionel Laurent

PARIS (Reuters) - BNP Paribas a vu ses comptes du quatrième trimestre lestés par une provision exceptionnelle au montant inattendu de 1,1 milliard de dollars, liée au régime de sanctions prises par Washington à l'encontre de plusieurs pays dont l'Iran.

La deuxième banque de la zone euro par la capitalisation boursière derrière l'espagnole Santander estime cependant que la vague de régulation du secteur à l'échelle du Vieux Continent est terminée et met la touche finale à un nouveau plan stratégique triennal dont les contours seront dévoilés le 24 mars.

BNP Paribas se fixe pour principal objectif d'afficher une rentabilité des fonds propres supérieure ou égale à 10% en 2016. Au cours de la période 2014-2016, le groupe prévoit également de faire progresser ses revenus de 10% en déployant ses efforts autour de cinq grands axes stratégiques.

Le plan d'économies "simple and efficient", lancé en 2013 et qui visait deux milliards d'euros d'économies structurelles par an à partir de 2015, sera en outre renforcé pour dégager 2,8 milliards d'euros de compressions de coûts à partir de l'année suivante.

Au titre du quatrième trimestre, BNP voit son résultat net dégringoler de 75,5% à 127 millions d'euros, tandis que le produit net bancaire progresse de 1,8% à 9,56 milliards.

"La banque, dans le cadre de discussions avec les autorités des États-Unis, a procédé pendant plusieurs années à une revue interne rétrospective de certains paiements en dollars US impliquant des États ou des personnes morales ou physiques qui pouvaient être soumises à des sanctions économiques édictées par les lois des États-Unis", peut-on lire dans un communiqué.

"La revue a recensé un volume significatif d'opérations qui pourraient être considérées comme non autorisées au regard des lois et des règles des États-Unis, incluant notamment celles de l'Office of Foreign Assets Control (OFAC)."

Outre cette provision de 1,1 milliard de dollars (806 millions d'euros), les comptes du quatrième trimestre intègrent également une dépréciation d'écart d'acquisition (goodwill) du réseau italien BNL à hauteur de 186 millions d'euros.

Sur l'ensemble de l'exercice, les revenus de BNP diminuent de 0,6% à 38,82 milliards d'euros, tandis que le bénéfice net recule de 26,4% à 4,83 milliards.

Le groupe proposera un dividende de 1,5 euro par action, stable d'un an sur l'autre et qui représente pour 2013 un taux de distribution des bénéfices de 40,8%.

Au cours d'une interview accordée à Reuters Insider, le directeur financier Lars Machenil a déclaré que la banque souhaitait porter son taux de distribution à environ 45% dans le cadre du plan stratégique du groupe.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...