Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Le titre tente de limiter ses pertes
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
62.000 € +2.23 % Temps réel Euronext Paris
60.890 €Ouverture : +1.82 %Perf Ouverture : 62.280 €+ Haut : 60.250 €+ Bas :
60.650 €Clôture veille : 9 830 780Volume : +0.79 %Capi échangé : 77 314 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Le titre tente de limiter ses pertes

tradingsat

(CercleFinance.com) - BNP Paribas tentait de limiter ses pertes vendredi après la mise sous surveillance négative de sa note de crédit par Fitch.

Peu avant 11h30, le titre ne perdait plus que 3,1% à 32,3 euros après avoir chuté de plus de 6% au plus bas de la matinée.

Dans la soirée d'hier, Fitch Ratings a placé sous surveillance négative les notes de viabilité de BNP Paribas ('aa-'), Crédit Agricole ('aa-') et Société Générale ('a+').

Parallèlement, l'agence de notation a mis sous surveillance négative les notes d'émetteur attribuées à BNP Paribas ('AA-'), Crédit Agricole's ('AA-') et Crédit Mutuel ('AA-').

Concernant plus spécifiquement BNP Paribas et Société Générale, Fitch estime que le modèle économique des deux banques les rend particulièrement vulnérables aux difficultés qui se présentent sur les marchés financiers.

De façon plus générale, Fitch fait remarquer que les banques françaises restent les plus exposées à la dette - souveraine et privée - en Grèce, en Italie, en Irlande, au Portugal et en Espagne (PIIGS).

Si elle reconnaît volontiers que l'exposition des établissements de l'Hexagone à la Grèce, l'Irlande et au Portugal reste finalement modeste, l'agence souligne que l'ajout de l'Espagne, puis de l'Italie, vient considérablement alourdir l'addition.

Et si l'agence considère que de nouveaux provisionnements sur les emprunts d'Etat grecs peuvent être absorbés par les résultats et les fonds propres des banques françaises, elle avertit que des problèmes avec la dette publique transalpine ou une forte récession en Italie seraient bien plus préoccupants, même si un défaut de Rome reste à exclure selon elle.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...