Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Le secteur bancaire souffre dans le sillage de Chypre
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
63.640 € -1.01 % Temps réel Euronext Paris
64.180 €Ouverture : -0.84 %Perf Ouverture : 64.520 €+ Haut : 63.310 €+ Bas :
64.290 €Clôture veille : 4 642 760Volume : +0.37 %Capi échangé : 79 450 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Le secteur bancaire souffre dans le sillage de Chypre

BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A

(Tradingsat.com) - Les valeurs financières sont attaquées lundi dans le sillage du plan de sauvetage de Chypre, les marchés craignant un risque de "bank run" et de contagion à d'autres pays en difficultés au sein de la zone euro, après l'annonce d'une taxe sur les dépôts bancaires en échange d'une aide européenne.

La zone euro et le Fonds monétaire international (FMI) ont trouvé samedi à l'aube un accord sur un plan de sauvetage d'un maximum de 10 milliards d'euros pour Chypre, en échange d'une taxe exceptionnelle sur les dépôts bancaires censée rapporter 5,8 milliards d'euros.

"Une des pires solutions"

Pour le CM-CIC, c'est "une des pires solutions pour sauver l'île, créant un risque de contagion majeur". Le courtier parisien estime que "si les banques chypriotes devraient subir des retraits massifs dès leur réouverture, celles des autres pays en difficulté pourraient avoir à faire face à une situation identique".

Pour éviter un "bank run", c'est à dire des demandes massives et simultanées de retraits d'argent, les autorités chypriotes ont décidé de maintenir closes les portes des agences bancaires.

"Pour autant, ce n’est que reculer le moment où les déposants viendront retirer leurs dépôts, en affaiblissant ainsi davantage le secteur bancaire du pays", commente le CM-CIC dans une note de recherche publiée lundi.

"C’est l’élément qu’il faudra suivre dans les jours et les semaines à venir pour savoir si la solution retenue n’est qu’un événement ponctuel ou le retour dans une phase aigüe de la crise européenne", ajoute-t-il.

Les dépôts bancaires de tous les déposants seront taxés de manière ponctuelle pour lever 5,8 milliards d'euros et ainsi limiter le coût de l’aide à 10 Mds€. La taxe sera de 6,75% en dessous de 100 000 € et de 9,9% au-dessus.

Toutefois, selon la presse économique, des négociations seraient en cours entre Chypre et l'Eurogroupe dans l'espoir d'obtenir un amendement du plan afin de limiter son impact sur les petits épargnants chypriotes.

Le vote des députés chypriotes sur la taxation des dépôts bancaires a été reporté à mardi après-midi afin de donner plus de temps aux élus pour étudier les amendements proposés par le gouvernement.

A la Bourse de Paris, où l'indice CAC 40 reculait de 1% environ lundi après-midi, le titre Société Générale était particulièrement chahuté (-5%), tandis que Crédit Agricole cédait 4%, BNP Paribas 3,6% et AXA 3%.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI