Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Après la BNP, les États-Unis visent d'autres banques
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
66.660 € +7.52 % Temps réel Euronext Paris
68.000 €Ouverture : -1.97 %Perf Ouverture : 68.400 €+ Haut : 65.940 €+ Bas :
62.000 €Clôture veille : 15 378 800Volume : +1.23 %Capi échangé : 83 125 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Après la BNP, les États-Unis visent d'autres banques

Le marché salue l'épilogue du dossier BNP Paribas aux Etats-UnisLe marché salue l'épilogue du dossier BNP Paribas aux Etats-Unis

par Aruna Viswanatha

WASHINGTON (Reuters) - Le dossier BNP Paribas s'inscrit dans un changement de stratégie de la justice américaine, qui devrait se traduire par la mise en cause d'autres grandes banques et intermédiaires financiers mais aussi par d'autres acteurs économiques de plus petite taille.

Deux autres grandes banques françaises, Société Générale et Crédit Agricole, Deutsche Bank et la filiale mexicaine Banamex de Citigroup figurent parmi les établissements faisant l'objet d'investigations pour blanchiment présumé ou infraction supposée aux sanctions, selon des sources proches du dossier.

Le département de la Justice et d'autres organismes, dont le procureur de Manhattan, enquêtent sur Société Générale et Crédit Agricole pour déterminer si les deux banques ont enfreint les sanctions économiques américaines imposées à des pays tels que l'Iran, Cuba et le Soudan, a précisé l'une des sources.

Les deux banques ont dit qu'elles examinaient si elles avaient enfreint les sanctions américaines. Société Générale avait signalé, dans son dernier rapport annuel, qu'elle discutait avec l'Office of Foreign Assets Control du département du Trésor concernant d'éventuelles infractions.

Société Générale et Crédit Agricole se sont refusé à tout commentaire mardi.

Une autre source a déclaré qu'une division du département de la Justice menait une enquête poussée pour savoir si Banamex avait négligé de contrôler des transferts d'argent transitant par la frontière entre les USA et le Mexique. Citigroup a dit qu'il coopérait à une enquête dans laquelle l'organisme de garantie des dépôts (Federal Deposit Insurance Corp, FDIC) est aussi partie prenante.

Une porte-parole de Citigroup s'est abstenu de tout commentaire.

GROS DOSSIERS

Citigroup enquête elle-même sur une fraude présumée relative à 565 millions de dollars de prêts chez Banamex et a déjà remercié une dizaine de salariés.

Deutsche Bank est elle aussi l'objet d'investigations pour infraction présumée aux sanctions mais on ne sait pas à quel stade elles en sont. Dans son dernier rapport annuel, la banque allemande a dit qu'elle avait reçu des demandes d'informations des autorités américaines et qu'elle coopérait avec elles.

Elle n'a pas répondu aux sollicitations de commentaires dans l'immédiat.

La nouvelle offensive de la justice américaine est portée par une nouvelle entité créée en 2010 au département de la Justice, la Money Laundering and Bank Integrity Unit (division de l'intégrité bancaire et du blanchiment), qui regroupe 12 procureurs.

Elle a mené l'enquête sur la BNP et sur des établissements tels que HSBC, ING Bank et d'autres.

Face à cette charge, les banques ont réagi en embauchant des milliers d'experts en conformité et investi des millions de dollars pour améliorer leurs programmes afférents.

Dans la mesure où la division accumule les gros dossiers, les procureurs craignent que les délinquants financiers ne se rabattent à présent sur des établissements de taille moyenne, qui ne sont pas dotés des procédures de contrôle adoptées à présent par les grandes banques.

C'est pourquoi la division enquête de plus en plus sur des intermédiaires tels que les courtiers (broker-dealers), sur les négociants en joaillerie, sur les concessionnaires automobiles, les casinos, les compagnies d'assurance et les armateurs.

Les monnaies virtuelles sont également l'objet de son attention.

(Wilfrid Exbrayat pour le service frzançais, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...