Bourse > Beneteau > Beneteau : 'travaille sur une nouvelle offre dans l'habitat'
BENETEAUBENETEAU BEN - FR0000035164BEN - FR0000035164
13.025 € +4.53 % Temps réel Euronext Paris
13.495 €Ouverture : -3.48 %Perf Ouverture : 13.495 €+ Haut : 12.700 €+ Bas :
12.460 €Clôture veille : 198 485Volume : +0.24 %Capi échangé : 1 078 M€Capi. :

Beneteau : 'travaille sur une nouvelle offre dans l'habitat'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Patrick Guilloux, directeur administratif et financier de Bénéteau, répond aux questions de Cercle Finance, suite à la publication des prévisions du constructeur de bateaux pour l'exercice en cours 2013/2014, en fin de semaine dernière.

Cercle Finance: Vous anticipez un chiffre d'affaires de 662 millions d'euros pour l'activité Bateaux cette année, en hausse de 6% par rapport à l'exercice précédent. Quels leviers de croissance identifiez-vous?

Patrick Guilloux: Tout d'abord, le marché mondial du nautisme s'affiche en croissance pour la première fois depuis longtemps, prévue autour de 3%.

En décembre dernier, nous tablions plutôt sur une croissance comprise entre 3 et 5%. Nos estimations ont été revues en baisse, en raison des perspectives du marché européen qui devrait accuser un repli d'environ 5% (contre une certaine stabilité attendue précédemment).

Néanmoins, nous notons une décélération de la baisse de ce marché, proche de son point de retournement.

Loin d'être homogène, il compte des bons et des mauvais élèves. Ainsi, l'Allemagne et les pays scandinaves redémarrent, tandis que la France, mais surtout la Russie et la Turquie (qui rencontrent d'importantes difficultés monétaires), pénalisent la croissance.

A l'inverse, la zone nord-américaine connaît un fort rebond, grâce à une confiance restaurée et à l'exécution de projets jusqu'ici différés.

Le marché du nautisme dans cette région du monde est attendu en croissance de 10%. Bénéteau, pour sa part, vise un chiffre d'affaires en progression de 35% outre-Atlantique, et s'attend à ce que le rebond perdure l'an prochain. Cette forte croissance est notamment le fruit de notre développement en bateau à moteur.

Au vu de tous ces éléments, la division Bateau devrait réaliser un résultat opérationnel de 15 millions d'euros en 2013/2014 (contre -1,3 million au cours de l'exercice précédent).

CF: Les perspectives de l'activité Habitat ne sont pas si favorables. Comment l'expliquez-vous?

PG: L'habitat de loisir constitue une activité domestique qui n'échappe pas à la morosité ambiante et au coup de frein en matière d'investissements (en repli de 32% sur le marché en 2012/2013).

Toutefois, les fondamentaux restent sains, étant donné que la fréquentation dans les campings n'a pas baissé.

En outre, les professionnels du tourisme ne pourront pas couper leurs investissements trop longtemps, au risque de voir leur matériel se dégrader et la clientèle manifester son mécontentement.

Ils se montreront certainement encore prudents cette saison, en raison d'un contexte macroéconomique toujours fragile et de la hausse de la TVA qui passe de 7 à 10%, incitant à l'attentisme.

Ainsi, nous prévoyons des investissements en recul de 15% sur le marché de l'habitat de loisir en 2013/2014, témoignant d'une décélération de la baisse par rapport à 2012/2013.

Par ailleurs, les performances d'activité et opérationnelles en 2013/2014 de l'habitat résidentiel devraient être stables par rapport à l'année précédente.

La division Habitat du groupe devrait donc afficher un chiffre d'affaires en retrait de 13% à périmètre constant et une perte opérationnelle de trois millions d'euros pour l'exercice en cours.

CF: Par conséquent, quelles sont vos prévisions annuelles consolidées pour 2013/2014?

PG: Le chiffre d'affaires consolidé du groupe devrait atteindre 815 millions d'euros, en hausse de près de 2% à périmètre constant (stable hors retraitement du changement de périmètre) par rapport à l'exercice 2012/2013.

Le regain de profitabilité de la division Bateaux doit permettre d'absorber les perturbations ponctuelles du marché de l'habitat de loisirs et de dégager des performances opérationnelles en progrès significatif.

Bénéficiant de la dynamique de l'activité Bateaux, le résultat opérationnel consolidé est estimé à 12 millions d'euros pour l'exercice 2013/2014, représentant une évolution significative par rapport au un million d'euros enregistré en 2012/2013.

La trésorerie nette globale du groupe sera positive à hauteur de 10 millions d'euros (hors autocontrôle) pour l'exercice 2013/2014.

CF: Parlez-nous des perspectives pour 2014/2015, concernant les deux activités.

PG: Concernant les Bateaux, le groupe se montre confiant dans les perspectives du marché. Toutes les zones géographiques devraient s'afficher en croissance, permettant une progression à deux chiffres de l'activité et une multiplication par 2,5 du résultat opérationnel de la division.

L'Amérique du Nord constitue une zone clé à très fort potentiel pour Bénéteau, notamment pour les ventes de bateaux à moteur. La société travaille ainsi sur le développement de produits spécifiques.

Elle entend posséder un portefeuille de 130 bateaux (à voile et moteur) à moyen-terme, contre 80 en 2010 et 110 aujourd'hui.

Afin d'atténuer la force des vents contraires dans l'Habitat, nous mettons en place un certain nombre de mesures, telle que la réintégration de la production de pièces sous-traitées jusqu'à présent, comme les terrasses ou les meubles installés dans les mobil-homes.

Ces nouvelles dispositions permettent de créer des emplois au sein du groupe (une cinquantaine environ) et de soutenir les marges.

Par ailleurs, nous travaillons sur le développement d'une offre complémentaire sur le marché de l'hôtellerie de plein air qui sera dévoilée dans le courant de cette année.

Notre plan d'actions devrait porter ses fruits en 2014/2015, exercice au cours duquel l'activité Habitat devrait redevenir profitable.

Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...