Bourse > Bekaert > Bekaert : Plombé par les changes, lanterne rouge du Bel 20
BEKAERTBEKAERT BEKB - BE0974258874BEKB - BE0974258874
46.335 € +0.19 %
46.245 €Ouverture : +0.19 %Perf Ouverture : 46.875 €+ Haut : 46.060 €+ Bas :
46.245 €Clôture veille : 66 566Volume : +0.11 %Capi échangé : 2 786 M€Capi. :

Bekaert : Plombé par les changes, lanterne rouge du Bel 20

tradingsat

(CercleFinance.com) - Bekaert a enregistré, au premier trimestre de son exercice 2014, un chiffre d'affaires consolidé de 782 millions d'euros, en baisse de 2% en données publiées à cause d'un effet de changes fortement négatif (- 5,9%) pour ce groupe belge très internationalisé. Les devises devraient en outre continuer de peser au 2e trimestre, estime la direction. En Bourse de Bruxelles, l'action Bekaert recule de 2% à 29 euros, et se classe ainsi en tant que plus forte baisse d'un indice Bel 20 en hausse de 0,2%.

A changes constants, les ventes de ce groupe spécialisé dans les fils d'acier et les revêtements ont augmenté de plus de 4% et en données organiques, la progression atteint 4,2%.

L'impact des devises a été particulièrement marqué en Amérique latine : en baisse publiée de 20% à 141 millions d'euros, le CA est pénalisé par un effet de changes négatif de 27%. En Asie Pacifique, le CA progresse de 5% à 226 millions, et ce malgré un effet devises négatif de 10%.

Le groupe estime avoir 'très bien débuté l'année avec une forte croissance des volumes poussée par une hausse de la demande en Europe et en Asie”.

Et Bekaert de déplorer : 'cette croissance organique a toutefois été plus qu'annihilée au niveau du chiffre d'affaires par l'incidence négative des taux de change'.

Par ailleurs, la dette nette est passée de 573 millions d'euros à fin décembre à 640 millions d'euros au 31 mars.

En guise de perspectives, Bekaert 's'attend à ce que la demande solide se maintienne en Europe et continuera à défendre et à renforcer ses fortes positions en Chine. L'entreprise ne s'attend pas à de changements majeurs dans les marchés nord-américains et prévoit un ralentissement continu en Amérique latine, en ligne avec la tendance du PIB pour la région.'

Et Bekaert d'ajouter : 'l'entreprise s'attend à ce que les mouvements de change continueront à engendrer une incidence de change défavorable au cours du second trimestre 2014.'


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI