Bourse > Ausy > Ausy : 'l'Allemagne reste une zone prioritaire'
AUSYAUSY OSI - FR0000072621OSI - FR0000072621
54.970 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
54.980 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 287 M€Capi. :

Ausy : 'l'Allemagne reste une zone prioritaire'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Fabrice Dupont, secrétaire général d'Ausy, société de services informatiques, répond aux questions de Cercle Finance un mois avant la publication du chiffre d'affaires annuel.

Cercle Finance: Le chiffre d'affaires sur neuf mois a progressé de 10,8%. Le quatrième trimestre s'inscrira-t-il dans cette dynamique?

Fabrice Dupont: Ausy dévoilera son chiffre d'affaires annuel le 14 février prochain. La fin de l'année devrait s'inscrire dans le prolongement du troisième trimestre avec une activité toujours portée par nos implantations à l'international. Nous devrions terminer 2012 avec un chiffre d'affaires annuel en croissance, supérieur à 300 millions d'euros, conformément à la trajectoire dessinée par le plan Avenir.

Le quatrième trimestre marquera ainsi la fin de la première étape de ce plan dont l'objectif était le doublement du chiffre d'affaires et des effectifs en trois ans.

Nous sommes en passe de gagner ce pari et nous nous projetons déjà vers un nouveau plan de développement qui sera dévoilé dès mars prochain, à l'occasion de la publication de nos résultats annuels

CF: Quelle stratégie le groupe compte-t-il développer à l'international, véritable moteur de la croissance, dans les prochains mois?

FD: Ausy entend continuer à accompagner ses clients au-delà des frontières en renforçant ses positions et en poursuivant sa stratégie d'implantation en Europe.

Dans cette perspective, l'Allemagne reste une zone prioritaire. Après notre implantation réussie dans le nord du pays, nous étudions plus particulièrement des dossiers d'acquisition qui nous permettraient d'étendre notre couverture dans les régions du sud.

Nous sommes particulièrement attentifs aux cibles réalisant entre 30 et 60 millions d'euros de chiffre d'affaires et opérant dans les systèmes d'information, avec comme objectif la diversification de nos compétences sur cette zone.

D'autres pays nous intéressent également en Europe du Nord comme la Scandinavie ou les Pays-Bas, après notre implantation en Suède en 2012.

CF: Enfin, comment appréhendez-vous le nouvel exercice qui s'ouvre?

FD: En France, les perspectives macroéconomiques restent contrastées et le calendrier du premier semestre sera plutôt défavorable pour l'activité, au regard du nombre élevé de jours de congés. A l'international, en revanche, nous disposons d'une meilleure visibilité.

Nous abordons donc le nouvel exercice avec prudence mais aussi avec beaucoup de volontarisme et d'ambitions!

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...