Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ATOS

ATO - FR0000051732 SRD PEA PEA-PME
71.480 € -1.43 % Temps réel Euronext Paris

Atos : Credit Suisse lui préfère Capgemini, l'action Atos dévisse

lundi 14 janvier 2019 à 16h00
Atos chute en Bourse après l'abaissement de la recommandation de Crédit Suisse

(BFM Bourse) - Le bureau d'études a mis à jour son modèle sur Atos en actualisant les hypothèses de croissance organique en incluant les acquisitions, par sa filiale Worldline, de Syntel et de la branche paiement de SIX. Une révision à la baisse qui repousse l'action en queue de peloton sur le CAC 40.

L'action Atos affiche lundi le plus mauvais score parmi les 40 titres de l'indice phare parisien, cédant 5,8% à 69,20 euros vers 16h15. L'entreprise de services du numérique efface ainsi tous ses gains boursiers de la semaine dernière. En cause, une forte dégradation de l'objectif de Credit Suisse, de 80 à 66 euros.

Une révision en baisse qui reflète le repli ayant affecté l'ensemble du secteur, précise dans sa note l’intermédiaire suisse. Credit Suisse abaisse également son objectif sur Worldline, de 41 à 28 euros. Vers 16h15, l'action de a filiale de service de paiements d'Atos recule de 5,5% à 39,88 euros.

Révision des prévisions

Le cabinet d'études suisse a entrepris une vaste mise à jour de son modèle d'évaluation d'Atos, en actualisant ses hypothèses de croissance organique en y incluant les acquisitions de Syntel et SIX Payment Services par Worldline, respectivement en octobre et en mai dernier.

Le résultat est une révision à la baisse des estimations de bénéfice par action de 3-4% pour 2019 et 2020, qui s'accompagne donc d'une réduction de l'objectif de cours. "Compte tenu du potentiel à la baisse qu'implique notre ajustement d'objectif et notre préférence relative pour d'autres noms du secteur comme Capgemini ou Computacenter, nous maintenons notre avis à "sous-performance", ajoute la note publiée signée par Charles Brennan, l'analyste sectoriel de Credit suisse.

La "mise à jour des hypothèses organiques pour l'exercice 2018 avec découle des indications fournies lors de la publication des résultats du troisième trimestre 2018, au cours de laquelle le groupe avait ajusté ses prévisions de croissance pour 2019. Cette mise à jour conduit Credit Suisse à "réduire le bénéfice par action organique de 15% pour l'exercice 2019". Après comptabilisation des acquisitions, l'impact net est une augmentation de 3% du bénéfice par action ajusté de Atos pour l'exercice 2019. Les prévisions font l'hypothèse d'une croissance organique du chiffre d'affaires de 1,1% en 2018, 1,6% en 2019 et 2,1% en 2020.

Les résultats annuels, catalyseur potentiel

Pour les analystes de Credit Suisse, le principal risque à la baisse par rapport à leur nouvelle cible est "la faiblesse macroéconomique qui pourrait mettre sous pression les dépenses discrétionnaires dans les technologies de l'information" ainsi que "les perspectives de chiffre d'affaires du groupe". Par ailleurs, le bureau d'études estime qu'il existe aussi des risques traditionnels, liés à l'intégration des acquisitions, "même si l'équipe dirigeante a un bon "track record" en la matière" précisent les analystes.

Dans l'autre sens, "le risque à la hausse" est qu'Atos parvienne à améliorer ses flux de trésorerie disponible davantage que prévu, "ce qui aiderait à évaluer du taux de rentabilité de ces flux". "Le prochain catalyseur [pour Atos] sera très probablement les résultats annuels de l'exercice 2018", qui seront publiés le 21 février, ajoute Charles Brennan.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ATOS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.10 % vs +7.98 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat