Bourse > Ateme > Ateme : 'une activité très solide en Europe'
ATEMEATEME ATEME - FR0011992700ATEME - FR0011992700
17.780 € -1.39 % Temps réel Euronext Paris
18.060 €Ouverture : -1.55 %Perf Ouverture : 18.180 €+ Haut : 17.610 €+ Bas :
18.030 €Clôture veille : 19 907Volume : +0.20 %Capi échangé : 179 M€Capi. :

Ateme : 'une activité très solide en Europe'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Un peu plus de quatre mois après son introduction en Bourse, ATEME continue de se faire un nom. Tout comme au premier semestre, l'activité du spécialiste de la compression vidéo s'est révélée très dynamique au cours des trois derniers mois. L'occasion de faire un point avec son PDG Michel Artières.



Cercle Finance : Michel Artières, ATEME a enregistré une hausse de 9% de ses revenus trimestriels, tirés notamment par des ventes solides en Amérique du Sud et en Amérique centrale. Quelles ont été les évolutions marquantes dans ces régions durant la période ?


Michel Artières : D'une part, l'activité au Brésil sur les produits Kyrion a été boostée au moment de la Coupe du Monde de football, que ce soit pour des applications de contribution avec TV Globo ou Casablanca, ou pour de la diffusion avec Sky Brazil.

D'autre part, notre investissement en prospection commerciale au Mexique a été payant, avec une activité renouvelée avec Televisa (produits Kyrion), mais surtout avec des ouvertures de comptes auprès d'opérateurs comme Total Play et Maxcom (têtes de réseau logicielles TITAN).



C.F. : Comment jugez-vous l'activité trimestrielle en Europe ?


M.A. : Nous maintenons une activité très solide sur le Vieux Continent, qui représente environ la moitié du chiffre d'affaires sur les neuf premiers mois de l'année. D'une façon générale, nous continuons de travailler avec les principaux donneurs d'ordres, tout en développant notre portefeuille.

Pour preuve le projet 'SPIDER', gagné auprès de France Télévisions pour renouveler les outils de compression et décompression du réseau France 3 en France métropolitaine, dont la majorité du chiffre d'affaires sera enregistré sur le quatrième trimestre.



C.F. : Comment s'explique le recul de vos revenus dans la zone Asie ?


M.A. : L'Asie représente aujourd'hui 13% de notre chiffre d'affaires. Le recul d'activité que nous constatons depuis le début d'exercice n'est pas significatif compte tenu du volume de chiffre d'affaires que nous réalisons dans cette zone à l'heure actuelle.

Nous sommes en train d'accroître notre visibilité dans cette zone géographique et nous sommes convaincus que nous disposons d'un fort potentiel de développement dans les années qui viennent.



C.F. : Qu'attendez-vous des trois derniers mois de l'exercice en termes d'activité et de trésorerie ?


M.A. : Bien que le troisième trimestre a été moins dynamique, il n'a pas empêché une activité commerciale intense... Nous sommes en passe de signer des contrats amorcés sur cette période qui contribueront aux ventes de la dernière partie de l'année et nous sommes confiants pour retrouver un niveau de croissance sur le dernier trimestre supérieur à celui des trois derniers mois.

Comme déjà entrepris, une partie des 13,3 millions d'euros levés en juillet dernier va être affectée au renfort de la force commerciale et servira également à financer le besoin en fonds de roulement lié à l'accélération de la croissance.



C.F. : ATEME a récemment ouvert un centre de développement à Rennes (Ille-et-Vilaine). Quelle est la vocation de cette nouvelle structure ?


M.A. : Cette implantation nous permet de bénéficier d'un bassin d'emploi important dans la mesure où un écosystème d'entreprises dédiées aux télécoms et à la vidéo s'est installé à Rennes autour d'Orange. C'était donc un choix logique pour nous afin d'être capables de recruter en quelques semaines une dizaine d'ingénieurs supplémentaires, formés et expérimentés.

Ce centre a pour vocation d'enrichir notre gamme logicielle TITAN, qui sera l'un des moteurs de notre croissance future.



C.F. : Envisagez-vous des opérations de croissance externe d'ici la fin de l'année ?


M.A. : Tout en restant extrêmement sélectifs, nous pouvons regarder des opérations de croissance externe afin de renforcer notre expertise technologique et nos solutions.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI