Bourse > Areva ci > Areva ci : Anne lauvergeon critique le manque de constance de l'etat
Areva CiAreva Ci CEI - FR0004275832 CEI - FR0004275832   SRD PEA PEA-PME
11.740 € +0.45 %
11.870 €Ouverture : -1.10 %Perf Ouverture : 11.740 €+ Haut : 11.470 €+ Bas :
11.880 €Clôture veille : 10 973Volume : -Capi échangé : -Capi. :

Areva ci : Anne lauvergeon critique le manque de constance de l'etat

Anne lauvergeon critique le manque de constance de l'etatAnne lauvergeon critique le manque de constance de l'etat

PARIS (Reuters) - Anne Lauvergeon, ancienne numéro un d'Areva remplacée fin juin par Luc Oursel à la tête du spécialiste public du nucléaire, a critiqué lors d'un entretien au Monde le manque de constance de l'Etat actionnaire.

Alors que l'Etat lui a refusé un troisième mandat de présidente du directoire d'Areva, Anne Lauvergeon souligne également que ses relations tendues avec la patron d'EDF, Henri Proglio, lui ont en partie coûté son poste.

"Nous aurions pu rêver d'un Etat plus constant ! Dans une entreprise publique, l'actionnaire doit être un grand stratège", a déclaré Anne Lauvergeon lors d'un interview publiée dans Le Monde daté de vendredi.

Alors que l'Etat détient près de 87% du capital d'Areva, l'ancienne présidente du groupe souligne que les pouvoirs publics ont tour à tour voulu le marier à Alstom, promis une ouverture de son capital avant d'y renoncer, envisagé son démantèlement et freiné son développement dans l'éolien.

"Dans ce contexte, on ne peut que me reprocher d'avoir voulu garder une ligne simple et constante : maintien du modèle intégré, développement des énergies sans CO2 et augmentation de capital, finalement obtenue en 2010... Sept ans après la première demande !", ajoute Anne Lauvergeon, qui évoque également la "stratégie fluctuante de l'Etat".

"Il m'a été dit que la même règle s'appliquait au président de la République et à la présidente d'Areva : deux mandats seulement. L'autre raison que l'on m'a donnée concernait mes relations avec Henri Proglio."

Benjamin Mallet, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...