Bourse > Areva > Areva : Areva reporte ses résultats 2015 en invoquant son refinancement
AREVAAREVA AREVA - FR0011027143AREVA - FR0011027143
4.400 € +1.15 % Temps réel Euronext Paris
4.350 €Ouverture : +1.15 %Perf Ouverture : 4.410 €+ Haut : 4.348 €+ Bas :
4.350 €Clôture veille : 41 390Volume : +0.01 %Capi échangé : 1 686 M€Capi. :

Areva : Areva reporte ses résultats 2015 en invoquant son refinancement

Areva reporte de 24h la publication de ses résultats 2015Areva reporte de 24h la publication de ses résultats 2015

par Benjamin Mallet

PARIS (Reuters) - Areva a reporté jeudi la publication de ses résultats 2015 de 24 heures afin de pouvoir finaliser la documentation relative à de nouveaux financements.

Le spécialiste public du nucléaire, qui devrait accuser une lourde perte annuelle, a expliqué dans un communiqué qu'il venait de trouver un accord avec six banques prêteuses sur un crédit-relais de 1,1 milliard d'euros destiné à assurer sa liquidité pour 2016.

Son conseil a donc décidé "de différer de 24 heures l'arrêté des comptes pour permettre la finalisation de la documentation technique afférente à ces financements", a-t-il ajouté.

A la demande de la société, la cotation de l'action Areva a été suspendue à la Bourse de Paris après ces annonces, survenues avant l'ouverture du marché.

Le groupe, qui sera recentré sur le cycle du combustible nucléaire une fois son activité réacteurs (Areva NP) cédée à EDF, a validé fin janvier le principe d'une augmentation de capital de 5 milliards d'euros à laquelle l'Etat français participera en tant qu'actionnaire de référence.

Mais ce renflouement ne sera effectif que début 2017 et Areva devait donc trouver de nouvelles ressources pour assurer un remboursement obligataire d'un milliard d'euros environ, prévu pour septembre.

Selon Bruno Blanchon, responsable de la branche Énergie atomique à la CGT, le prêt-relais accordé par les banques devra être remboursé en janvier 2017 alors que l'Etat demandait à ce que l'échéance soit fixée au début de l'été 2017, c'est-à-dire après l'élection présidentielle.

Mais le report de la publication des résultats est avant tout dû selon lui à des décisions tardives de l'Etat français, qui détient environ 87% du capital d'Areva.

"Il y avait deux solutions: soit un prêt-relais auprès d'un consortium de banques, soit un prêt d'actionnaires. Ce qui est étonnant, c'est que l'Etat ait attendu le dernier moment, mardi, pour donner sa position. Ça dénote une manière de gérer le dossier de manière complètement ubuesque", a-t-il déclaré à des journalistes.

Le responsable syndical a également indiqué que le conseil d'administration d'Areva s'était réuni mercredi et jeudi matin et devait de nouveau se tenir jeudi en fin d'après-midi pour valider formellement les comptes, une fois le prêt-relais finalisé.

Selon le quotidien Le Monde, le retard dans l'opération de refinancement d'Areva est la conséquence des exigences de dernière minute de l'Etat français, non seulement sur l'échéancier mais aussi sur les modalités du prêt-relais.

Le Monde précise que ce prêt serait accordé par Société générale, Crédit agricole, BNP Paribas, Natixis, Crédit mutuel et HSBC.

Une porte-parole d'Areva n'a pas souhaité commenter ces informations.

Le ministère de l'Economie s'est pour sa part félicité de l'opération de refinancement et a assuré que le report de 24 heures de la publication des résultats annuels d'Areva n'était dû qu'à des considérations d'ordre technique.

(Avec le service France, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...