Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

APPLE

AAPL - US0378331005 SRD PEA PEA-PME
- -

Apple : Lanterne rouge des GAFAM en Bourse cette année, Apple signe un trimestre quasi-record

jeudi 29 avril 2021 à 17h00
Un iPad Pro de la gamme du printemps 2021

(BFM Bourse) - Après d'excellents résultats trimestriels, le cours d'Apple progresse modérément jeudi. Bon dernier des GAFAM en termes de performance boursière en 2021, le titre est tout juste positif à ce stade de l'année.

Apple peine à convaincre, malgré des résultats quasiment records (le groupe n'avait jamais autant engrangé de revenus à cette période de l'année) et nettement au-dessus des projections des analystes. Initialement en hausse de 2,6% à l'ouverture de Wall Street jeudi, le titre réduisait ses gains à un maigre +0,4% moins d'une heure après, à 134,11 dollars vers 10h15 à New York. A ce niveau, le cours du groupe fondé par Steve Jobs n'enregistre qu'une progression de 1% depuis le début de l'année, la plus faible du peloton des GAFAM (emmené par Alphabet, la maison mère de Google, qui tend vers un gain de 40% !).

L'inventeur de l'iPhone vient pourtant de publier au titre du trimestre écoulé (janvier à mars, le deuxième de son exercice décalé) un ensemble décoiffant de résultats financiers, amenant la direction à booster de 7% le dividende en numéraire et à augmenter son programme de rachats d'actions d'un montant de 90 milliards de dollars, ce qui représente près de 4% de sa capitalisation actuelle.

La firme californienne a fait état d'un chiffre d'affaires de 89,584 milliards de dollars sur la période, un record pour la période, en hausse de 54% sur un an, là où les analystes n'attendaient en moyenne 77 milliards. Les ventes d'iPhone ont totalisé 47,9 milliards de dollars (contre 29 milliards un an plus tôt à la même période) pour ce trimestre, le premier où la nouvelle gamme était commercialisée sur l'intégralité de la période. Un nombre inédit de clients ont choisi de remplacer leur ancien iPhone par un appareil de la gamme 12, compatible 5G, mais Apple pense que le gros des remplacements reste à venir dans la mesure où l'adoption de la dernière des normes de téléphonie n'est pas encore significativement généralisée sur beaucoup de marchés (Chine exceptée).

Par ailleurs, les iPad et les Mac sont restés très demandés, alors que les consommateurs sont restés à l'affut de matériels leur permettant de travailler ou d'étudier efficacement à distance dans un contexte pandémique. Les ventes d'IPad ont grimpé de 4,4 milliards à 7,8 milliards de dollars et celles de Mac de 5,4 milliards à 9,1 milliards de dollars, là aussi nettement plus qu'anticipé. C'est d'ailleurs le troisième trimestre consécutif où les ventes d'ordinateurs personnels Macintosh -dont la saga a démarré en 1984- établissent de nouveaux records historiques.

Les revenus des services sont aussi atteint un nouveau record à 16,901 milliards de dollars, en progression de 26%.

Quant au résultat opérationnel, il a augmenté de 114% à 27,503 milliards de dollars au deuxième trimestre, et le résultat net de 110% à 23,630 milliards de dollars.

Dans la foulée, le groupe se propose d'augmenter de 90 milliards de dollars le budget alloué à son programme de rachats d'actions et de relever de 7% son dividende trimestriel à 0,22 dollar par action.

Si le marché accueille cette performance avec une certaine mesure, les analystes sont nombreux à relever leurs projections sur Apple. L'objectif de Deutsche Bank passe de 160 à 165 dollars pièce et celui de Raymond James de 160 directement à 185 dollars.

Petite révolution copernicienne du côté de Goldman Sachs : la banque n'est plus à la vente. Ses analystes reconnaissent, honnêtement, que le titre a progressé de 86% depuis qu'ils avaient placé Apple sur la liste des titres recommandés à la vente en avril de l'année dernière, soit bien plus que le S&P 500 (+49% sur la même période de référence). "Notre prévision initiale que le cycle de l'iPhone décevrait sur fond de pandémie était clairement erronée. Non seulement Apple a fait bien mieux que nous le pensions sur le segment de l'iPhone, mais les ventes d'iPad et de Mac ont aussi significativement dépassé nos prévisions". Goldman Sachs renonce donc à son biais négatif, mais s'en tient à un avis "neutre", jugeant difficile que la demande se maintienne aux niveaux actuels. Mais "nous reconnaissons parallèlement que la demande de la clientèle haut-de-gamme s'est révélée bien plus résiliente pendant la pandémie que nous l'imaginions".

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur APPLE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +32.78 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat