Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ALTRAN TECHN.

ALT - FR0000034639 SRD PEA PEA-PME
14.770 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Altran techn. : L'offre de rachat de Capgemini sur Altran passe de justesse

lundi 27 janvier 2020 à 11h06
L'offre initiale de Capgemini sur Altran passe de justesse

(BFM Bourse) - Après un coup de pouce de 50 centimes sur le prix, relevé à 14,50 euros, Capgemini a réussi à acquérir une courte majorité du capital d'Altran Technologies. Le groupe d'informatique détient 53,57% du capital mais s'interdit pour le moment de prendre le contrôle effectif d'Altran, en attendant une décision de la justice sur l'opération.

Comme l'avait lui-même pronostiqué Paul Hermelin, le patron de Capgemini, lors d'un entretien à Good Morning Business sur BFM Business, "ça passe mais ça passe juste". À quelques pourcents près, Capgemini a finalement réussi son pari, en portant sa part du capital d'Altran Technologies à 53,41% à l'issue de son OPA (offre publique d'achat), contre une part de 11,43% au préalable.

Dans le cadre de la procédure lancée par l'Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam) à l'encontre de l'OPA, Capgemini s'est toutefois déjà engagé à rouvrir ou redéposer une OPA en fonction de la décision de la cour d'appel sur le recours déposé par l'Adam. D'ici là, le groupe ne peut prendre aucune mesure visant à intégrer effectivement les activités d'Altran, ni consolider ses résultats dans ses propres comptes.

Seuil de réussite atteint in extremis

L'Autorité des marchés financiers a fait savoir lundi que 108.296.126 actions Altran avaient été présentées à l'offre publique initiée par Capgemini à la clôture du 22 janvier, portant le nombre de titres détenus par ce dernier (avec ceux qu'il avait acheté directement à Apax) à 137.674.545 actions, représentant 53,57% du capital et 53,41% des droits de vote.

Le seuil de réussite avait été fixé à l'atteinte d'au moins 50,10% du capital.

L'AMF fera ultérieurement connaître les dates et la durée de la réouverture de l’offre, conformément aux engagements pris par Capgemini.

Une prise de contrôle qui attendra la décision de la cour d'appel

Le géant français de l'informatique s'est notamment engagé à ne pas prendre le contrôle d'Altran (ne pas nommer ses propres administrateurs, ne pas utiliser les voix correspondant aux actions éventuellement apportées à son offre en assemblée générale, ne pas procéder à une fusion, etc.) et à maintenir sur un compte distinct les titres apportés à l'offre.

Ainsi, si la cour d'appel fait droit au recours de l'Adam contre l'OPA, les titres Altran apportées pourraient être restitués sur demande, avant que Capgemini redépose une offre purgée des irrégularités que constaterait la cour d'appel. Si à l'inverse la cour d'appel confirme que l'OPA était bien conforme, Capgemini s'est engagé à la rouvrir l'offre pour une période complémentaire de dix jours. Toutefois, l'initiateur a exclu de déposer une offre à un prix supérieur, et ce pour les 18 prochains mois. La décision de la cour d'appel est attendue quant à elle d'ici le mois de mars.

"Nous sommes confiants quant aux étapes qu’il nous reste à franchir et sommes maintenant résolument tournés vers l’avenir", a déclaré le Paul Hermelin dans un communiqué publié par le groupe, en marge de celui de l'AMF, tout en se déclarant "satisfaits que le marché ait validé ce projet".

Vers 11h00 lundi, l'action Capgemini reculait de 1,47% à 117,30 euros alors que le cours d'Altran accélérait brutalement de 1,48% à 14,725 euros, au-delà du prix de l'OPA.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ALTRAN TECHN. en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +37.00 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat