Bourse > Altran techn. > Altran techn. : 'l'international est la priorité du groupe'
ALTRAN TECHN.ALTRAN TECHN. ALT - FR0000034639ALT - FR0000034639
15.330 € -1.00 % Temps réel Euronext Paris
15.455 €Ouverture : -0.81 %Perf Ouverture : 15.545 €+ Haut : 15.260 €+ Bas :
15.485 €Clôture veille : 429 557Volume : +0.24 %Capi échangé : 2 695 M€Capi. :

Altran techn. : 'l'international est la priorité du groupe'

tradingsat

(CercleFinance.com) - Altran a fait part, au début du mois, d'un chiffre d'affaires en croissance de 10,3% à 387,7 millions d'euros pour son premier trimestre. Son directeur financier adjoint, Laurent Dubois, a accepté de répondre aux questions de CercleFinance sur les projets et les perspectives du groupe de conseil et d'ingénierie en innovation technologique.

CercleFinance: La croissance du premier trimestre a été tirée essentiellement par la France, alors que les revenus n'ont progressé que de 5% à l'international. Cette évolution, combinée à la cession des activités au Brésil annoncée fin avril, préfigure-t-elle un recentrage de l'activité d'Altran sur l'Hexagone?

Laurent Dubois: Ces chiffres traduisent simplement la vigueur du marché Français et la capacité du groupe à capter la croissance sur ce marché. L'International est la priorité du groupe même si le chiffre d'affaires global résulte de situations différentes. En effet, certains pays redémarrent fort et confirment leur bonne santé (Espagne, Italie, Suisse, Scandinavie, Royaume Uni) et d'autres comme l'Allemagne où la croissance est de retour même si le chiffre est encore plus modeste. La cession du Brésil relève de la volonté du groupe à la fois de mettre fin à une situation spéciale générant des pertes importantes et de poursuivre l'arbitrage dans son portefeuille d'activités pour se séparer d'activités marginales et/ou ne correspondant pas au coeur de métier d'Altran.

CF: Altran a indiqué évaluer ses options stratégiques concernant Arthur D.Little, filiale fortement pénalisée par la crise. Une éventuelle cession annoncerait-elle un retrait du groupe du secteur du conseil en stratégie?

LD: En dehors d'Arthur D.Little, le groupe a des activités de conseil en stratégie qui représentent quelques pourcents du chiffre d'affaires. Cette éventuelle cession ne concerne que cet actif. Les autres actifs/activités d'une manière générale peuvent faire l'objet d'arbitrage s'il est jugé qu'elles ne font plus partie du coeur d'activité du groupe. Mais quoi qu'il en soit en dehors de ce sujet ces revues concernent des actifs périphériques de taille très limitée.

CF: Quelle cible souhaitez-vous privilégier en termes d'opération de croissance externe dans les mois à venir?

LD: Nous ne modifions pas pour le moment notre stratégie. Nous privilégions des sociétés de petite taille ou de taille moyenne qui permettent de compléter notre offre de services, de renforcer une industrie ou éventuellement une géographie. Le prix ainsi que la qualité du management de ces sociétés sont des éléments clés dans notre processus de décision.

CF: Craignez-vous d'être affecté par les menaces que font planer les évènements géopolitiques récents (crise du monde arabe, catastrophe au Japon...) sur la croissance mondiale?

LD: Si ces événements ont des répercussions sur la croissance mondiale, Altran comme d'autres groupes en seront affectés. Il est par ailleurs très dur de pouvoir anticiper ce que pourraient être les éventuels impacts. Aussi il nous faut rester vigilants afin de nous adapter avec rapidité aux modifications de l'environnement mondial.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI