Bourse > Altran techn. > Altran techn. : Altran en passe de céder arthur d. little
ALTRAN TECHN.ALTRAN TECHN. ALT - FR0000034639ALT - FR0000034639
15.745 € +5.46 % Temps réel Euronext Paris
15.565 €Ouverture : +1.16 %Perf Ouverture : 15.780 €+ Haut : 15.325 €+ Bas :
14.930 €Clôture veille : 255 195Volume : +0.15 %Capi échangé : 2 768 M€Capi. :

Altran techn. : Altran en passe de céder arthur d. little

tradingsat

par Gwénaëlle Barzic

PARIS (Reuters) - Altran a annoncé mercredi la signature d'un protocole d'accord en vue de céder sa division de conseil en stratégie Arthur D. Little par le biais d'une revente à ses dirigeants, une opération qu'il espère boucler d'ici la fin de l'année.

Le spécialiste du conseil en technologie cherchait depuis plusieurs mois à se séparer de sa filiale, déficitaire en 2010, et ainsi amorcer la rationalisation de ses activités promise dans le cadre de son nouveau plan stratégique pour 2015.

"Cette activité (de conseil en stratégie) n'avait rien à faire chez Altran", a déclaré le nouveau PDG du groupe, Philippe Salle, lors d'un entretien accordé à Reuters.

"Cela nous permet de faire un premier pas dans notre stratégie de recentrage", a ajouté le dirigeant qui a pris les rênes d'Altran en juin après l'éviction de son prédécesseur, Yves de Chaisemartin, par les actionnaires du groupe.

Altran a engagé des négociations exclusives avec l'équipe dirigeante actuelle d'Arthur D. Little (ADL) en vue de boucler l'opération d'ici la fin décembre, a précisé Philippe Salle.

Il n'a pas souhaité communiquer le montant de la vente, précisant seulement qu'il était "positif". Il sera vraisemblablement très inférieur au prix de 70 millions d'euros encore récemment évoqué, ce qui obligera le groupe à passer des dépréciations supplémentaires dans ses comptes.

"J'avais déjà annoncé aux analystes financiers qu'on aurait des dépréciations supplémentaires suite à la vente. Il y a encore à peu près 60 millions (d'euros) de dépréciations à passer", a dit Philippe Salle.

Le nouveau patron d'Altran a dévoilé le mois dernier un plan stratégique ambitieux à l'horizon 2015, en fixant pour objectif un chiffre d'affaires de plus de 2,0 milliards d'euros et une marge d'Ebita de 11% à 12% par le biais d'un recentrage sur les marchés clés et d'une rationalisation des activités.

CROISSANCE ATTENDUE AU T4

Cette rationalisation passe notamment par la cession d'ADL, décidée faute de synergies suffisantes entre la société rachetée en 2002 et le reste des activités d'Altran.

Les revenus de la division ont piqué du nez au troisième trimestre, affichant une contraction de 5,1%, alors que la filiale était revenue en territoire positif sur les six premiers mois de l'année.

Pour l'ensemble du groupe, le chiffre d'affaires ressort à 361 millions d'euros, en hausse de 4,7% par rapport à la période correspondante l'an dernier, soit +8,4% à périmètre constant et hors impact des changes et des variations de jours ouvrés. Les estimations d'analystes variaient de 366 à 371 millions d'euros.

Le groupe, qui a fait état d'une poursuite de la croissance en octobre, table sur une hausse de son activité sur les trois derniers mois de l'année, sans fournir de prévision pour l'ensemble de 2011.

L'activité reste pour l'instant soutenue, a souligné Philippe Salle, qui a toutefois jugé prématuré de donner une tendance pour l'année prochaine.

"La grande incertitude sera le redémarrage de 2012", a-t-il dit.

Le groupe, dont l'organisation est également en cours de réaménagement, dévoilera le nom de son nouveau directeur financier lundi prochain, a précisé Philippe Salle.

Le titre a clôturé mardi à 3,4640 euros, donnant une capitalisation boursière de 529 millions d'euros.

Gwénaëlle Barzic, édité par Marc Angrand

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...