Bourse > Alstom > Alstom : Deux sites d'éoliennes offshore envisagés en france par alstom
ALSTOMALSTOM ALO - FR0010220475ALO - FR0010220475
30.435 € +0.63 % Temps réel Euronext Paris
30.415 €Ouverture : +0.07 %Perf Ouverture : 30.470 €+ Haut : 30.320 €+ Bas :
30.245 €Clôture veille : 31 567Volume : +0.01 %Capi échangé : 6 701 M€Capi. :

Alstom : Deux sites d'éoliennes offshore envisagés en france par alstom

Deux sites d'éoliennes offshore envisagés en france par alstomDeux sites d'éoliennes offshore envisagés en france par alstom

PARIS (Reuters) - Alstom a annoncé vendredi prévoir d'implanter jusqu'à deux sites de production d'éoliennes offshore en France si le consortium dont il fait partie est retenu dans des conditions satisfaisantes à l'issue de l'appel d'offres lancé en juillet par le gouvernement.

Ces deux sites de production de composants et d'assemblage d'éoliennes offshore de six mégawatts - l'un à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et l'autre à Cherbourg (Manche) - pourraient générer jusqu'à 1.000 emplois directs et 4.000 emplois indirects, fait valoir le groupe dans un communiqué.

Le spécialiste des infrastructures d'énergie et de transport fait partie d'un consortium de six entreprises emmené par EDF Energies Nouvelles, qui comprend également Dong Energy , Nass&Wind Offshore, Poweo ENR et wpd Offshore.

Alstom se dit prêt à investir jusqu'à 100 millions d'euros dans ces deux sites "si le consortium est sélectionné à un niveau qui assure une taille industrielle critique".

Le projet, qui porte sur une puissance cumulée de 3.000 mégawatts (MW) dans cinq zones, correspond à la moitié de l'objectif fixé par le gouvernement d'installation de 6.000 MW offshore d'ici 2020, soit l'équivalent de près de quatre fois la puissance d'un réacteur nucléaire de type EPR.

GDF Suez, associé à Vinci et Areva, font partie d'un consortium concurrent.

Les candidats ont jusqu'au 11 janvier 2012 pour remettre leur offre. Ils seront présélectionnés en avril 2012 et retenus définitivement courant 2013.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI