Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Le plan social ramené à "moins de 700 postes" en France
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Le plan social ramené à "moins de 700 postes" en France

Michel Combes interrogé par le journal Michel Combes interrogé par le journal

(Tradingsat.com) - Alcatel-Lucent va mieux, un peu mieux, et le fait savoir par la voix de son directeur général, Michel Combes, à l'occasion comité central d'entreprise (CCE) extraordinaire. Interrogé par Le Monde, le dirigeant a précisé les détails des mesures présentées ce mercredi aux syndicats.

L'équipementier qui perd 800 millions d'euros par an depuis dix ans est engagé dans un vaste plan de restructuration, baptisé "Shift", visant à repositionner la société comme spécialiste des réseaux IP et de l’accès très haut-débit.

Alcatel vise deux milliards d'euros d'économies d'ici fin 2015 au travers de cessions mais aussi d'un plan social drastique qui prévoit la suppression de 10 000 emplois dans le monde, dont 900 en France d'ici fin 2014.

Réduction du plan social

Mais la détermination des partenaires sociaux et le "dialogue de qualité" mené avec la direction depuis le mois d'octobre semblent avoir porté leurs fruits puisque "moins de 700 postes" seraient finalement concernés dans l'Hexagone, rapporte le quotidien.

"Cette évolution tient compte des meilleures perspectives du groupe en France. Notamment grâce aux accords conclus récemment avec les opérateurs français. Mais c’est aussi un pari sur le regain d’activité en Europe", a ajouté le directeur général.

Sur l'implantation historique d'Orvault (483 salariés), à côté de Nantes, Alcatel a confirmé que le site sortait du périmètre du groupe mais a annoncé dans la foulée un projet de partenariat industriel avec Altran.

Le groupe français de conseil en ingénierie va créer une structure spécialisée dans les télécoms et reprendre 170 des 250 collaborateurs spécialisés dans la R&D (particulièrement la 4G) que compte le site.

"Des résultats concrets"

Par ailleurs, l'appel au patriotisme économique lancé par le ministre du Redressement productif n'a pas laissé les opérateurs télécoms indifférents. "La mobilisation des pouvoirs publics a donné des résultats concrets", a souligné Michel Combes, évoquant un partenariat sur les "small Cells" avec Orange ou encore un contrat pour la construction du réseau fixe de fibre optique de SFR.

"Les discussions ne sont d'ailleurs pas finies, nous pourrions annoncer de nouveaux contrats bientôt avec SFR. Nous sommes aussi en pourparlers avec Bouygues Telecom, Numericable et Outremer Telecom pour la signature de contrats dans le mobile et le fixe. Nous n'avons pas encore trouvé de partenariat avec Iliad mais je n'exclus pas qu'on y arrive!", peut-on lire dans les colonnes du "Monde".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI