Bourse > Airbus group > Airbus group : Les problèmes sur l'A400M pourraient avoir un impact négatif "significatif"
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
74.090 € -0.01 % Temps réel Euronext Paris
74.000 €Ouverture : +0.12 %Perf Ouverture : 74.590 €+ Haut : 73.260 €+ Bas :
74.100 €Clôture veille : 2 711 220Volume : +0.35 %Capi échangé : 57 265 M€Capi. :

Airbus group : Les problèmes sur l'A400M pourraient avoir un impact négatif "significatif"

(Tradingsat.com) - Le constructeur aéronautique Airbus a annoncé jeudi dans un communiqué une chute de 50% de son bénéfice net au premier trimestre, à 399 millions d'euros, maintenant, malgré tout, ses prévisions annuelles, et notamment la livraison de plus de 650 avions en 2016.

"2016 se révèle être l'année difficile que nous avions anticipé", a déclaré le patron Tom Enders, qui table "sur une performance financière stable, mais les livraisons, la trésorerie et les bénéfices seront fortement chargés vers la fin de l'année". Une publication qui a donc été logiquement sanctionnée en Bourse, le titre du groupe cédant de plus de 6%, tout juste en dessous des 55 euros.

Pour ne rien arranger, les commandes du géant de l'aéronautique ont chuté de deux tiers à 7,2 milliards d'euros au premier trimestre et l'Ebit (bénéfice avant intérêts et impôts) hors éléments non récurrents a reculé de 23%, à 501 millions d'euros. Airbus, qui a enregistré 10 commandes nettes d'avions commerciaux de janvier à mars, contre 101 l'an dernier, a dans le même temps livré moins d'appareils (125 contre 134 un an plus tôt), mais a profité de la robustesse du dollar.

La montée en cadence de l'A350, le long-courrier dernier-né de la gamme, fait l'objet d'une attention renforcée en raison de goulots d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement, souligne le géant aéronautique. "Ceci est de plus en plus difficile", a reconnu Tom Enders.

Par ailleurs, l'avion de transport militaire A400M continue de rencontrer des difficultés, cette fois liées aux boîtes de vitesse de ses moteurs produites par l'italien Avio, ce qui pose un "sérieux défi de production et de livraisons aux clients", a reconnu M. Enders. Seuls deux A400M ont été livrés au premier trimestre. Airbus Group n'exclut pas une charge financière liée à ce problème, en indiquant qu'elle pourrait être "significative", mais ne l'a pas chiffrée pour l'heure. Le groupe espérait jusque-là livrer une vingtaine d'A400M cette année, contre onze en 2015.

S.B. avec AFP


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...