Bourse > Airbus group > Airbus group : Le dollar et les analystes font plonger l'action
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190 AIR - NL0000235190   SRD PEA PEA-PME
86.550 € +0.72 % Temps réel Euronext Paris
86.390 €Ouverture : +0.19 %Perf Ouverture : 86.870 €+ Haut : 85.610 €+ Bas :
85.930 €Clôture veille : 344 379Volume : +0.04 %Capi échangé : 67 038 M€Capi. :

Airbus group : Le dollar et les analystes font plonger l'action

Le dollar et les analystes font plonger l'actionLe dollar et les analystes font plonger l'action

(Tradingsat.com) - Plombée par la glissade sans fin du dollar face à l'euro et de nombreux commentaires négatifs d'analystes, l'action EADS accélère sa baisse sur le marché parisien. Elle plonge de 6% à 15.4 euros, à proximité immédiate des planchers touchés lors du minikrach du 22 janvier dernier.

Porté par les craintes de récession aux Etats-Unis et par la spéculation sur une nouvelle baisse des taux d'intérêt par la Réserve fédérale américaine, l'euro a atteint jeudi un nouveau record de 1.5625 dollar. Une flambée qui risque d'être lourde de conséquence sur les comptes du groupe d'aéronautique et de défense, et que le récent gain d'un contrat pour des avions ravitailleurs auprès de l'US Air Force est loin de pouvoir compenser.

Chaque centime d'euro de baisse supplémentaire représente en effet 100 millions d'euros de marge d'exploitation en moins pour EADS. La baisse du dollar « menace l'existence même » d'Airbus, déclarait en novembre dernier Tom Enders, le PDG de l'avionneur, alors que l'euro flirtait avec la parité symbolique de 1.50 dollar.

L'impact de la faiblesse du dollar est d'ailleurs l'une des raisons qui ont poussé jeudi Morgan Stanley a abaisser sa recommandation sur EADS de « Surpondérer » à « Pondération en ligne ».

Citigroup a pour sa part réitéré jeudi sa recommandation de « Vendre » la valeur, avec un objectif de cours réduit de 13% à 13.7 euros, pour quatre motifs : (1) les risques croissants pesant sur le cycle aéronautique. (2) l'impact des variations de change, de la faiblesse des prix de vente et de la hausse des coûts de R&D sur la rentabilité. (3) la détérioration du cash flow. (4) les risques d'exécution.

Les prévisions prudentes formulées par EADS pour 2008 et 2009 incitent Citigroup à abaisser ses prévisions de bénéfice par action de 25% pour l'exercice en cours et de 23% pour le suivant. Le cours actuel fait ressortir un PER 2009 de 13.2x sur la base des nouvelles estimations du broker, qui en déduit que l'action est surévaluée de 15%.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...