Bourse > Airbus group > Airbus group : L'Allemagne aurait choisi le système de missiles sol-air MEADS
AIRBUS GROUPAIRBUS GROUP AIR - NL0000235190AIR - NL0000235190
71.370 € -1.37 % Temps réel Euronext Paris
71.740 €Ouverture : -0.52 %Perf Ouverture : 72.550 €+ Haut : 71.060 €+ Bas :
72.360 €Clôture veille : 2 615 670Volume : +0.34 %Capi échangé : 55 274 M€Capi. :

Airbus group : L'Allemagne aurait choisi le système de missiles sol-air MEADS

L'Allemagne aurait choisi le système de missiles sol-air MEADSL'Allemagne aurait choisi le système de missiles sol-air MEADS

BERLIN (Reuters) - L'Allemagne a choisi le système de missiles sol-air MEADS construit par le groupe européen de défense MBDA et l'Américain Lockheed Martin au détriment du Patriot de l'Américain Raytheon, dit-on de source gouvernementale allemande, confirmant des informations de presse.

La chaîne télévisée allemande ARD a été la première à annoncer le feu vert de Berlin à ce contrat qui pourrait s'élever à 4,5 milliard de dollars (environ quatre milliards d'euros).

Un journal américain a également rapporté la nouvelle en citant Charles Schumer, sénateur de l'Etat de New York, où Lockheed Martin a une grande usine. Le sénateur, que Reuters n'a pu joindre dans l'immédiat, a dit au Syracuse Post-Standard tenir cette information de l'ambassade d'Allemagne.

Le consortium européen MBDA réunit Airbus Group, l'Italien Finmeccanica et le Britannique BAE Systems.

Les Etats-Unis, l'Italie et l'Allemagne ont investi environ 3,4 milliards de dollars (trois milliards d'euros) ces dix dernières années dans le développement du système MEADS, censé succéder au Patriot, mais Washington a décidé en 2012 de se retirer du projet en arguant de coupes budgétaires.

Outre l'Allemagne, l'Italie et les Pays-Bas doivent décider du système de missiles qui équipera leur armée dans les années qui viennent. La Pologne a de son côté opté récemment pour une version modernisée du Patriot.

(Scot W. Stevenson et Thorsten Severin, Tangi Salaün pour le service français)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI