Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIRBUS GROUP

AIR - NL0000235190 SRD PEA PEA-PME
92.550 € -0.75 % Temps réel Euronext Paris

Airbus group : Intérêt d'eads pour un appel d'offres sur les ravitailleurs us

vendredi 19 mars 2010 à 08h02
BFM Bourse

par Jim Wolf

WASHINGTON/NEW YORK (Reuters) - EADS a fait part au Pentagone de son éventuel intérêt pour participer à d'appel d'offres des avions ravitailleurs de l'US Air Force malgré la fin de son partenariat avec Northrop Grumann, a annoncé jeudi le Pentagone.

Le département de la Défense recevrait avoir plaisir une offre d'EADS et serait prêt à envisager si nécessaire "une prolongation raisonnable" de la date limite de dépôt des offres, fixée au 10 mai, a déclaré Geoff Morrell, le secrétaire chargé de la Presse dans un communiqué envoyé par mail.

Louis Gallois, le président exécutif d'EADS, a pour sa part jugé que la date-butoir pour l'instant fixée au 10 mai pour ce contrat rendait "presque impossible" une candidature de son groupe, qu'il concoure seul ou avec un partenaire.

"Dans le délai actuel, je pourrais dire que c'est presque impossible", a déclaré Louis Gallois, lors d'un événement public à New York. "Dans le délai actuel, 60 jours, impossible", a-t-il ajouté, sans préciser quel délai serait adapté.

Louis Gallois a dit ne pas avoir été approché ni avoir contacté d'autres partenaires possibles.

Une source proche du dossier avait déjà fait savoir vendredi dernier que les Etats-Unis pourraient repousser la date-limite pour favoriser l'émergence d'une offre d'EADS face à celle attendue de Boeing.

Le Pentagone, a indiqué Geoff Morrell, souhaite recevoir des propositions de tous les groupes qualifiés "conformément à notre engagement de mener un concours loyal et ouvert".

"Le département a été averti par EADS North America, qui indique un éventuel intérêt pour concourir pour le ravitailleur KC-X de l'armée de l'air", a déclaré Goeff Morrell. "Nous en serions heureux", a-t-il ajouté.

Un porte-parole d'EADS North America n'avait pas de commentaire dans l'immédiat.

"FRUSTRATION"

Northrop Grumman a annoncé la semaine dernière qu'il ne présenterait pas de dossier dans l'appel d'offres en cours, en expliquant que le cahier des charges avait été rédigé pour favoriser Boeing et son ravitailleur basé sur le 767 face à l'Airbus A330 d'EADS, une accusation reprise par plusieurs dirigeants européens.

Boeing est donc pour l'instant le seul candidat à ce contrat pour la construction de 179 ravitailleurs dans un premier temps et dont la première tranche est évalué à 35 milliards de dollars (25,7 milliards d'euros).

L'appel d'offres en cours est la troisième tentative de l'US Air Force depuis 2001 pour remplacer sa flotte de KC-135 qui ont en moyenne près de 50 ans.

Le premier essai avait échoué sur un scandale qui s'est soldé par des peines de prison pour deux employés de Boeing pour conflit d'intérêt.

Puis, en février 2008, EADS, associé à Northrop Grumman, avait remporté le deuxième appel d'offres concernant les avions ravitailleurs. L'opération avait ensuite été annulée pout des raisons de procédure.

"EADS North America n'a officiellement aucun accès direct à l'administration américaine", a encore déclaré Louis Gallois. "Lorsque Northrop n'a plus voulu être candidat, nous avons dû suivre", a-t-il ajouté. "Que ressentons-nous? Une immense frustration".

Sans le marché des tankers, il se peut qu'EADS doive adopter des objectifs de performance aux Etats-Unis "moins ambitieux" d'ici à 2010 mais le groupe n'en met pas moins l'accent sur son expansion outre-Atlantique, a poursuivi Louis Gallois.

"Sans le tanker, il faudra peut-être adapter ces chiffres", a-t-il dit, précisant que dans ce cas, les nouveaux chiffres seraient annoncés dans les mois qui viennent.

Sean O'Keefe, le directeur général d'EADS North America, avait dit à Reuters la semaine dernière que le groupe de défense européen espérait toujours porter son chiffre d'affaires aux USA à dix milliards de dollars d'ici à 2020.

Avec Phillip Stewart à Washington et Tim Hepher à Mexico, Wilfrid Exbrayat, Marc Angrand et Danielle Rouquié pour le service français

Copyright © 2010 Thomson Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIRBUS GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat