Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIRBUS GROUP

AIR - NL0000235190 SRD PEA PEA-PME
88.890 € +0.91 % Temps réel Euronext Paris

Airbus group : Eads limite ses pertes malgré la décision sur les ravitailleurs

jeudi 19 juin 2008 à 18h28
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - Le titre EADS a limité ses pertes jeudi en Bourse de Paris après avoir accusé l'un des plus forts replis du CAC 40 en début de séance, en réaction à la remise en question mercredi soir du contrat géant des avions ravitailleurs de l'US Air Force.

L'action du géant européen d'aéronautique et de défense, qui avait été retenu fin février aux côtés de Northrop Grumman pour la fourniture de 179 "tankers", a fini sur une baisse de 2,51% à 13,21 euros après un plus bas du jour à 12,96. Depuis le début de l'année, il efface près de 40%.

Le Government Accountability Office (GAO) - l'équivalent américain de la Cour des comptes - a recommandé de rouvrir cet appel d'offres de quelque 35 milliards de dollars (22,5 milliards d'euros) pour lequel concouraient le tandem EADS-Northrop et Boeing. Ce dernier avait contesté l'attribution du contrat.

Vers 15h50 GMT, le titre Boeing progresse de 2,18% à 76,28 dollars à Wall Street.

"EADS a suivi le marché. La perte du contrat est intégrée dans la valorisation", a déclaré une opératrice de marché basée à Paris.

"Même si cet avis n'est que consultatif, nous considérons que dans un contexte électoral, l'US Air Force n'a d'autre alternative que d'annuler ce contrat", estime dans une note Yan Derocles, analyste chez Oddo Securities. L'intermédiaire a réduit en conséquence son objectif de cours de 3,5 euros par action (à 16,50 euros) sur EADS, valorisation qui avait été appliquée par Oddo lors de l'annonce de la sélection EADS-Northrop.

Pour Oddo, à "accumuler" sur le titre, cette annonce devrait inciter EADS à accélérer ses opérations de croissance externe aux Etats-Unis car elle remet en cause le mouvement de rééquilibrage entre les activités civiles et militaires qu'un tel contrat aurait pu apporter.

EADS pourrait ainsi devoir accélérer son mouvement de croissance externe amorcé mi-avril par l'acquisition de la société californienne PlantCML, spécialisée dans les appels d'urgence, pour 350 millions de dollars.

Plusieurs analystes estiment que l'impact sur le cours d'EADS de la perte de ce contrat pourrait être limité entre un et 1,5 euro par action.

TRANSPARENCE

"Nous n'avons pas intégré l'impact de ce contrat dans notre objectif de cours. Nous avions évalué l'impact sur EADS de ce contrat à 1,5 euro par action", relève Harald Liberge-Dondoux, de CM-CIC Securities. "A court terme, il y a une réaction négative à attendre. Les catalyseurs sur le dossier nous semblent cependant ailleurs, ajoute-t-il, faisant allusion à l'impact de la parité euro-dollar ainsi qu'aux retards enregistrés par le gros porteur A380 d'Airbus et l'avion de transport militaire A400M.

Les réactions officielles en France ont été limitées. Le député UMP Bernard Carayon, spécialiste des questions économiques internationales, estime que la remise en cause des avions ravitailleurs "est un coup dur pour l'amitié transatlantique". Il était pourtant le promoteur en France du concept de "patriotisme économique."

"La défense par les Américains des intérêts économiques américains est plus importante que le choix de l'avion militaire le meilleur et le moins cher ! Ce n'est pas la première fois que l'intérêt national prévaut sur la logique de marché", avance-t-il dans un communiqué.

La présidence de la République n'a fait aucun commentaire officiel. "On souhaite que ce soit un processus qui reste transparent", se borne-t-on à dire de source proche de l'Elysée.

Jean-Michel Bélot et Matthias Blamont, avec la contribution de Juliette Rouillon et Emmanuel Jarry, édité par Jacques Poznanski

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIRBUS GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.00 % vs +15.92 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat