Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIRBUS GROUP

AIR - NL0000235190 SRD PEA PEA-PME
91.480 € -0.54 % Temps réel Euronext Paris

Airbus group : Airbus voit des annulations de commandes à cause du pétrole cher

mercredi 28 mai 2008 à 16h58
BFM Bourse

par Kerstin Doerr

BERLIN (Reuters) - Airbus, qui souffre déjà du niveau élevé de l'euro par rapport au dollar, commence à pâtir de l'envolée des prix du pétrole, qui contraint certaines compagnies aériennes à reporter, voire à annuler, des commandes d'avions.

Au lendemain de l'annonce par JetBlue Airways, compagnie à bas coûts américaine, d'un possible report de cinq ans dans la réception de 21 A320, John Leahy, directeur commercial de l'avionneur européen a dit s'attendre à d'autres reports de ce type, surtout dans la "famille" A320 (qui comprend les A318, les A319, les A320 et les A321).

Les cours de l'or noir sont en hausse de plus de 30% depuis le début de l'année et ont été multipliés par deux sur les 12 derniers mois, une évolution qui pèse lourdement sur les comptes des compagnies aériennes.

"Je prévois d'autres reports et quelques annulations (...) Il y aura également une certaine révision du calendrier de livraisons de clients en Inde", a déclaré John Leahy, à l'occasion du salon aéronautique de Berlin.

Alors que les prix du pétrole ont franchi la semaine dernière la barre de 135 dollars pour la première fois, ils étaient en repli de plus de 1% mercredi en milieu d'après-midi, autour de 127,50 dollars le baril. Cette baisse a donné un peu d'air au titre EADS, maison mère d'Airbus, qui avançait dans le même temps de 2,18%.

De passage au salon de Berlin mardi, Louis Gallois, président exécutif d'EADS, avait souligné que le niveau de l'or noir était un sujet d'inquiétude pour le groupe.

"Nous craignons que la situation financière des compagnies aériennes soit (influencée défavorablement) par les prix du pétrole (...) Je les examine chaque semaine", avait-il dit.

Malgré de possibles reports à venir, John Leahy a déclaré qu'Airbus, au vu de son carnet de commandes, s'en tenait à son projet de faire passer la production mensuelle d'A320 de 34 à 40 exemplaires d'ici 2010.

VENTES D'USINES

De son côté, Tom Enders, président d'Airbus, a déclaré que le groupe pourrait devoir attendre plusieurs années avant de procéder à la vente de certaines usines, mesure qui avait pourtant été décidée il y a plus d'un an dans le cadre du plan de réduction des coûts "Power 8".

Après avoir échoué, le mois dernier, à finaliser la vente de trois usines allemandes à MT Aerospace, le constructeur a mis fin il y a trois semaines aux négociations avec Latécoère qui avaient porté sur la cession à l'équipementier aéronautique français des sites de Méaulte (Somme) et de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique).

"Pour l'instant, nous avons adopté des solutions temporaires et nous réévaluerons la situation dans quelques années, quand les conditions se seront améliorées", a déclaré Tom Enders, lors d'une conférence de presse.

Il a toutefois ajouté qu'une décision sur la vente du site de Laupheim, en Allemagne devrait intervenir bientôt. Airbus a également bon espoir de pouvoir céder le site de Filton, situé dans l'ouest de l'Angleterre.

Le plan "Power 8", décidé pour compenser les retards du programme A380 et la faiblesse du dollar, prévoit la suppression de 10.000 emplois d'ici 2010 en Europe, dans le but de réduire les coûts annuels de 2,1 milliards d'euros à partir de cette date.

La semaine dernière, Louis Gallois a annoncé que des mesures additionnelles dans le cadre de ce plan, dictées, selon l'entreprise, par le nouveau recul du dollar par rapport à l'euro, seraient annoncées en juillet.

Au sujet de l'A350 XWB, dernier-né de la gamme Airbus censé entrer en service en 2013, Tom Enders a déclaré que le groupe n'avait pas officiellement demandé d'aides publiques pour le programme.

Mardi, les ministres des "pays Airbus" (Allemagne, Espagne, France et Grande-Bretagne) avaient dit s'être mis d'accord sur le principe d'une aide à l'A350 XWB après qu'Airbus avait posé la question du soutien public.

Version française Danielle Rouquié et Benoit Van Overstraeten

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIRBUS GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+315.20 % vs +16.06 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat