Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

AIRBUS GROUP

AIR - NL0000235190 SRD PEA PEA-PME
105.960 € +0.84 % Temps réel Euronext Paris

Airbus group : Airbus cesse les discussions avec ohb sur ses sites allemands

Airbus cesse les discussions avec ohb sur ses sites allemands

PARIS (Reuters) - Airbus annonce avoir mis un terme aux discussions avec le groupe OHB, candidat à la reprise de sites du constructeur aéronautique en Allemagne, faute d'avoir trouvé un accord satisfaisant sur le plan industriel et financier.

Le groupe allemand avait postulé via sa filiale MT Aerospace pour le rachat des sites de Nordenham et de Varel, détenus par Airbus, et d'un site d'EADS, la maison mère de l'avionneur européen, situé à Augsbourg.

Dans un communiqué, Airbus déclare continuer à chercher d'autres solutions et entendre, parallèlement, filialiser ces trois sites, afin de les céder plus facilement par la suite.

"Nous avons toujours dit que nous n'accepterions que des solutions ayant du sens sur le plan économique et industriel. Nous voulons assurer l'avenir de nos sites avec des partenaires puissants qui partagent les technologies, les coûts de développement et les investissements en capital et qui sont capables de prendre des parts importantes de travail à des coûts compétitifs", a souligné le P-DG d'Airbus, Tom Enders, dans un communiqué.

Les négociations se poursuivent en revanche pour céder les usines de Filton au Royaume-Uni, de Meaulte (Somme) et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique) et de Laupheim en Allemagne, a indiqué Airbus.

EADS avait dévoilé le 19 décembre dernier la liste des sociétés sélectionnées pour la reprise de sites industriels d'Airbus mis en vente dans le cadre du plan de restructuration et de réduction de coûts "Power 8". Celui-ci prévoit également la suppression de 10.000 postes, réparties entre l'ensemble du groupe et ses équipementiers.

L'équipementier aéronautique français Latécoère avait été retenu pour la reprise des sites français, OHB pour la reprise des sites allemands et GKN pour celui de Filton au Royaume-Uni.

Airbus précise que l'instabilité actuelle des marchés financiers et la vigueur de l'euro - qui se traite actuellement à près de 1,60 dollar contre 1,35 dollar lorsque les discussions ont débuté - ne facilite pas les négociations.

Lors de la conférence sur les résultats 2007 du groupe, Louis Gallois, président exécutif d'EADS, avait déclaré qu'il espérait finaliser le processus de cession des sites d'ici à l'été.

"Airbus pourrait être amené à envisager des approches différentes ou à procéder par étapes afin d'atteindre le même objectif", a observé jeudi Airbus, ajoutant toutefois qu'il n'y aura "pas de changement de cap".

"Nous allons chercher de nouveaux partenaires et prendrons le temps nécessaire, nous sommes convaincus qu'il y a des parties intéressées", a déclaré une porte-parole d'Airbus, sans donner plus de détails.

La vente de ces sites doit permettre au constructeur de trouver des marges de manoeuvre financières supplémentaires pour le lancement de son nouveau long courrier, l'A350 XWB.

Vers 13h00 le titre EADS progressait de 1,58% à 14,77 euros, surperformant l'indice CAC40.

Jean-Michel Bélot, Matthias Blamont Airbus, filiale du groupe EADS, a mis un terme aux discussions avec le consortium OHB, qui était candidat à la reprise de ses sites en Allemagne, faute d'être parvenu à un accord satisfaisant sur le plan industriel et financier. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Charisius

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur AIRBUS GROUP en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+282.40 % vs +10.42 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat