Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Marché : Un fonds indiciel pour miser sur ce qui fait le buzz sur les réseaux sociaux

dimanche 7 mars 2021 à 12h00
Un ETF pour miser sur les titres qui ont la hype

(BFM Bourse) - La société new-yorkaise VanEck vient de lancer un ETF composé de titres d'entreprises faisant le "buzz" sur les réseaux sociaux, de Twitter à Reddit.

L'innovation financière est sans limite et la gamme de véhicules d'investissement que proposent les sociétés de gestion pour appâter des clients ne cesse de s'étoffer, comme le prouve notamment le nombre d'ETF (ou fonds indiciels cotés). Le contingent a été multiplié par 5 aux Etats-Unis sur les dix dernières années (il en existe aujourd'hui plus de 2.200). Le petit dernier, lancé pas plus tard que jeudi par la société d'investissement new-yorkaise VanEck, est basé sur... le sentiment des internautes sur les réseaux sociaux.

Baptisé VanEck Vectors Sentiment ETF (désigné par le le ticker "BUZZ" tout simplement), est ainsi composé de 75 valeurs qui jouissent d'un engouement important sur Internet. Il s'agit donc d'un indice dit "momentum" (qui tente de capter la tendance du marché). Mais au lieu de suivre l'évolution du prix des actions, BUZZ suit celles qui font l'objet du plus grand battage sur les réseaux sociaux.

Cet ETF est basé sur l'indice (sobrement baptisé) Buzz NextGen AI U.S. Sentiment Leaders, composé de titres répondant à deux critères: une capitalisation boursière supérieure à 5 milliards de dollars et des mentions régulières sur différents réseaux sociaux au cours de l'année écoulée. Les 250 à 350 titres (selon les variations de valorisation) pouvant satisfaire à ces critères sont ensuite classées chaque mois, les 75 premiers intégrant le fonds.

Pas réservé aux titres à la Reddit

Si le timing du lancement de cet ETF laisse penser qu'il a été conçu en réaction à la frénésie qui s'est emparée des marchés fin janvier après que des investisseurs particuliers coalisés sur Reddit ont fait exploser certains titres (dont GameStop et AMC), il n'a pas vocation à dénicher les prochaines lubies des adeptes de ce forum, dont les cibles sont de tailles plus modestes. "Ce n'est pas un ETF actions Reddit et mème", a ainsi affirmé Jamie Wise, PDG de Buzz Holdings à l'initiative du fonds. "Il s'agit de prendre en compte le débat plus large autour des titres mentionnés sur diverses plateformes comme Twitter, StockTwits, YahooFinance, Benzinga et Reddit" développe-t-il.

Pour déterminer la "hype" autour d'un titre, l'indice utilise ensuite des algorithmes qui examinent si le commentaire est positif, négatif ou neutre, puis classe chaque titre selon deux critères: le degré de sentiment positif à son égard et le nombre de commentaires. Un plafond maximal a été fixé à 3% de l'encours total.

À son lancement, ce jeudi, les plus grandes participations comprenaient notamment Twitter, DraftKings, Ford, American Airlines, Facebook ou encore Tesla, en dixième position. "Ce n'est pas le genre d'actions promues par des célébrités mais par des personnes aux points de vue très variés, et qui ne se concentrent pas sur un groupe restreins d'utilisateurs comme ceux de Reddit", insiste Jamie Wise. "Ce sont des actions de tous les jours qui sont mises en avant par des personnes aux points de vue très variés, et qui ne se concentrent pas sur un groupe restreint de noms de Reddit"

La popularité sur les réseaux sociaux, un bon indicateur?

L'indice sur lequel repose BUZZ n'est en ligne que depuis décembre 2015 mais selon Jamie Wise, sa performance a surpassé celle du S&P au cours de quatre des cinq dernières années civiles, avec une hausse de 215% sur la période contre 113% pour le S&P. Le gros de cette surperformance a été réalisé en 2020, ce qui n'est pas une surprise pour Jamie Wise qui constate que l'utilisation des réseaux sociaux a explosé au cours des 18 derniers mois, et plus encore depuis le début de la crise sanitaire qui a incité de nombreux particuliers à se lancer en bourse. "Cela montre que la dynamique des sentiments a surpassé la dynamique des prix et celle de la capitalisation boursière" ("momentum" trois fois dans le texte original) au cours des cinq dernières années, estime-t-il.

Blogueur star et sorte de gourou pour les nouveaux boursicoteurs, Dave Portnoy est copropriétaire de Buzz Holdings, qui possède l'indice sur l'ETF est fondé. Pour certains observateurs du secteur, cela n'est pas sans poser problème: "Nous avons le propriétaire d'une société d'indexation qui fait de la publicité pour un indice alors qu'il est lui-même le sujet de l'indice", explique Dave Nadig, directeur de recherche à ETF Trends, interrogé par CNBC. "Le but de l'indice est de trouver des actions qui ont la "hype", mais c'est Portnoy qui "hype" les titres. Il est le sujet de sa propre méthodologie" développe-t-il.

Jamie Wise a refusé de divulguer la part que détient Dave Portnoy dans Buzz Media mais estime qu'il n'est qu'un "catalyseur de conversation". "Il n'est pas là pour indiquer aux gens dans quoi investir", tempère-t-il, avant de développer: "Quand Dave dit qu'il aime Shopify, beaucoup de gens commencent à en parler mais cela ne veut pas dire que la communauté est d'accord avec lui. Et en parlent-ils encore deux semaines plus tard? Nous évaluons également combien de temps les sujets de conversation restent d'actualité".

Pour son premier jour de cotation ce jeudi, l'ETF a chuté de 4% mais cela n'a pas empêché les investisseurs de s'entasser dans le fonds. Selon des données de Bloomberg, BUZZ a ainsi enregistré 280 millions de dollars de flux entrants, soit bien plus que ce que la première version de l'ETF -lancée en 2016 et fermée trois ans plus tard- n'avait jamais réussi à attirer.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.20 % vs +26.47 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat