Bourse > Actualités > Points de marché > Téléphonie : Free Mobile monte en puissance, SFR ferme ses portes

Téléphonie : Free Mobile monte en puissance, SFR ferme ses portes

Free Mobile monte en flèche et pèse sur la concurrenceFree Mobile monte en flèche et pèse sur la concurrence

(Tradingsat.com) - L'opérateur Free qui a encore fait parler de lui jeudi en publiant des chiffres en très forte croissance sur 2012, continue de bousculer la concurrence.

Alors que SFR est toujours en négociation pour faire valider son plan de départs, c'est maintenant tout le réseau commercial qui devrait subir une cure d'amaigrissement.

En effet, la filiale de Vivendi prévoit la fermeture de 150 boutiques d'ici à la fin 2014, la nouvelle donne sur le marché du mobile ayant fortement contribué à l'essor des offres "SIM-only", ou "offres dépouillées" (c'est-à-dire sans mobile) disponibles en ligne, ont rapporté vendredi Les Echos.

SFR s'apprête donc à restructurer son réseau de boutiques et revoir ses partenariats. Selon le quotidien économique, la direction aurait rassemblé les responsables des espaces SFR et des filiales de distribution (SFD et 5 sur 5) lors d'un séminaire à la Martinique, début février.

"40% à terme"

Dans les documents remis aux élus du comité d'entreprise fin novembre, SFR reconnaît l'impact du "SIM-only", qui pesait 13% des ventes brutes en 2012 mais probablement 40% à terme, a précisé le journal, et plusieurs pistes de réduction de coûts et d'adaptation sont évoquées dont une "gestion tactique de l'enseigne The Phone House selon les opportunités" ou encore un "arrêt de Darty à terme".

Par ailleurs, "en grande surface alimentaire, l'accent doit être mis sur Carrefour et Auchan en prépayé. Le partenariat avec Boulanger doit être maintenu. Le groupe ne renonce pas à ses corners FNAC, mais il les développerait moins rapidement que prévu".

Prévisions 2015

Sur le plan financier, croient savoir Les Echos, "la direction de SFR prévoit désormais de réaliser un chiffre d'affaires de 10,3 milliards d'euros en 2015, c'est-à-dire 1 milliard de moins qu'en 2012".

"L'excédent brut d'exploitation devrait atteindre 2,8 milliards d'euros en 2015, contre 3,3 milliards l'an passé. Les investissements, eux, ne baisseront pas et resteront à 1,6 milliard par an. Il est désormais vital pour l'opérateur d'investir dans la 4G pour contrer Free".

L'insolente santé du groupe Iliad

Un domaine dans lequel le nouvel entrant a certes pris du retard, mais qui, pour l'instant, n'impacte pas ses finances. Jeudi, la filiale du groupe Iliad a publié des données à faire pâlir ses concurrents, qui ont tous annoncé des chiffres d'affaires en baisse ou, au mieux, stables.

Free Mobile a annoncé qu'il comptait 5,2 millions d'abonnés au 31 décembre 2012, soit près de 8% du marché après moins d'un an d'existence.

En Bourse, le titre de la maison-mère Iliad a touché un nouveau plus haut historique, à 151,70 euros, avant de retomber, vendredi soir, sur les 147 euros.

Au cours du 4ème trimestre, Free Mobile a poursuivi son excellente dynamique de recrutement d'abonnés avec 800 000 nouveaux abonnés nets de résiliations, soit une part de marché de 67% des nouveaux abonnés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI