Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Wall Street proche de ses records absolus

Morning Briefing : Wall Street proche de ses records absolus

Les traders de Wall Street sentent le SP500 capable de battre de nouveaux records absolusLes traders de Wall Street sentent le SP500 capable de battre de nouveaux records absolus

(Tradingsat.com) - Malgré les incertitudes du moment, les marchés avancent, soutenus par les perspectives américaines de taux et la fermeté du pétrole. Les indices devraient temporiser un peu ce matin.

Tendance

Le CAC40 est demandé en baisse de 10 points à 4.446 (Calls IGMarkets), après le rebond d’hier (+1,22%). Un nouveau potentiel semble se libérer après le passage des 4.450, et on se rapproche encore des 4.500 points avec un plus haut en séance à 4.486. Les volumes sont en légère accélération, mais ça reste relativement bas à 2,9 milliards.

A Wall Street, le S&P500 a terminé à 2112, avec une hausse de 0,13%. Le Dow Jones a même dépassé en séance les 18.000 points et finit à +0,1%.

Le Nikkei à Tokyo termine sur une hausse de 0,93%.

L’euro-dollar évolue peu à 1,1366 ce matin, et le pétrole est bien installé au-delà des 51 dollars, à 51,52 dollars, un plus haut de 8 mois.

Catalyseurs

Le vrai appel d’air du moment provient de Wall Street, avec la perspective d'un nouveau record absolu du côté du S&P500. Plus que 22 points, un peu plus d’1% de hausse, et l’indice large renouera avec les 2.134, son dernier record historique.

Les investisseurs américains sont dans l’expectative et veulent y croire : si cela se passe rapidement, il y aura sans doute à la clé de nouveaux afflux de capitaux, de la part de ceux qui ne veulent pas manquer le train de nouvelles hausses, ce qui devrait faire grossir les volumes.

C'est notamment le secteur de l'énergie qui est à l'origine de cette nouvelle poussée vers les records. Avec un baril qui monte au-delà des 50 dollars, on garde un puissant catalyseur. L'indice S&P de l'énergie a gagné 2%, avec un vrai attrait pour les grosses capitalisations pétrolières. On remarque même des signes de frémissements sur les chiffres des décomptes de puis de forages sur le gaz de schiste, une petite reprise de l'activité. Certes ça concerne quelques dizaines de sites, mais c'est la preuve que ce niveau des 50 dollars est essentiel pour toute l'industrie, afin de redonner vie aux projets en sommeils depuis des mois.

Au-delà, de manière générale, le marché américain reste dans une configuration positive, avec un dollar à un niveau modéré, sur un plus bas d'un mois, et un horizon dégagé des problématiques de hausse de taux. Une majorité d'analystes repousse l'idée d'un relèvement cet été, désormais.

Valeurs

EDF Fitch abaisse la note de crédit du groupe de A à A-, la perspective est stable. Malgré une baisse des dépenses d'investissements, le groupe reste dans une phase de fragilité selon l'agence, en raison des sommes à débourser pour la modernisation du parc nucléaire actuel, et la forte baisse des prix de l'électricité.

Air France KLM Le trafic passager est en hausse de 0,8% au mois de mai.

Francaise de l'Energie Le spécialiste des gaz issus des mines, le grisou, fait ses premiers pas en bourse ce matin.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI