Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Sang Froid

Morning Briefing : Sang Froid

Les indices ont tangué hier avec le secteur bancaire et la Deutsche Bank.Les indices ont tangué hier avec le secteur bancaire et la Deutsche Bank.

(Tradingsat.com) - Malgré la baisse marquée d’hier, les indices vont tenter de se reprendre aujourd’hui, sans pour autant que s’estompent les inquiétudes autour des valeurs bancaires et de la Deutsche Bank.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est demandé ce matin en hausse de 30 points à 4.437 points, après une baisse sensible d’1,8%, mais qui s’est faite sur des volumes plutôt faibles à 2.8 milliards d’euros. Pas de mouvement de découragement ou de panique, malgré les craintes qui ressurgissent autour de la Deutsche Bank. Le titre à signé un plus bas historique à la bourse de Francfort hier, reflet des doutes sur le marché concernant la santé financière de la banque. Fort peu de chance que la banque parvienne à garder une structure saine sans augmentation de capital ou dispositif d’aide, 2 hypothèses exclues pour le moment.

Tout le secteur bancaire européen est donc à nouveau sous pression, en témoignent les fortes baisses d’hier, autour de 3% en moyenne.

Malgré tout le marché semble paré pour un rebond technique histoire de se dégager des supports actuels, 4.377 et 4.400. La victoire dans l’opinion à court terme d’Hillary Clinton après le débat présidentiel de cette nuit aux Etats-Unis semble vouloir rassurer le marché, en témoignent le renforcement des devises concernées par le commerce extérieur américain, Peso mexicain et Dollar canadien.

Autre facteur de court terme de nature à faire repartir le marché à la hausse, le pétrole. Les prix restent ferme au-delà des 47 dollars pour le Brent, et des 45 pour le WTI américain.

Valeurs

Pfizer / Pharmaceutiques / Biotechs

Le groupe américain a décidé de stopper son projet de scission des activités génériques. Les analystes estiment que Pfizer est sans doute parti pour une grosse salve d'acquisitions, afin de mettre la main sur des molécules récentes et rentables.

Genfit

La perte du groupe est creusée au 1er semestre à 12,66 millions d'euros, avec une forte augmentation des charges de sous-traitance, qui passent de 3 à 6 millions d'euros, à cause du passage en phase 3 d'un de ses traitements expérimentaux contre le NASH.

Orange

Crédit Suisse relève sa recommandation de neutre à surperformance

Crédit Agricole

Le groupe lance une émission d'obligations échangeables en actions Eurazeo 2019 pour 300 millions d'euros, et rachète ses obligations échangeables 2016.

Kering

Goldman Sachs rehausse son opinion à achat.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI