Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Paris en passe d'effacer ses gains annuels

Morning Briefing : Paris en passe d'effacer ses gains annuels

Le Le

(Tradingsat.com) - Forte baisse des matières premières, inquiétudes autour des biotechs américaines, sans compter l'automobile, la FED ou la Chine... le marché est reparti pour une phase de forte instabilité.

Tendance

Le CAC40 est demandé à nouveau en baisse de 42 points ce matin, à 4315 (Calls IG Markets).

Hier on a encore perdu pas mal de terrain, -2.76% à 4357, ce qui réduit nos gains annuels à seulement 1.97%.

Seul facteur encourageant, la baisse d'hier s'est effectuée sur des volumes consistants, sans plus à 3.9 milliards. Donc à très court terme, malgré ces gros coups de mou, on a un marché où les volumes sont supérieurs à l'achat, 4.4 milliards vendredi alors qu'on a repris 3%.

Mais la tendance d'ensemble reste très fragile, et hier tout a flanché dans le sillage, le S&P500 a perdu 2.57% à Wall Street hier soir, et forte hausse de la volatilité, à nouveau proche des 30 points, à 27 sur l'indice VIX, signe que c'est à nouveau gros temps.

En Asie ce matin, très forte baisse des indices, le Nikkei a déja effacé ses gains de l'année à -3.6% à 7h30, Hong Kong subit sa plus forte baisse quotidienne depuis 2 ans à -3.4%.

L'euro lui gagne un peu de terrain face au dollar à 1.1265.

Catalyseurs

L'essentiel de la baisse du jour est liée aux inquiétudes concernant les matières premières, partout en forte baisse depuis 3 jours. Minerai de fer, cuivre, charbon (-80% désormais sur un an) qui fait chuter l'ensemble des grands gropes miniers, et qui est en train de faire une victime de poids : le courtier Glencore (qui perd désormais 90% de sa valeur depuis son introduction en bourse). Confronté à l'effondrement des matières premières qu'il traîte, avec une dette de plusieurs dizaines de milliards de dollars, le marché craint maintenant pour sa survie financière.

Mais à noter de nouveaux doutes sur la politique monétaire américaine : le patron de la FED de Chicago, après le statu quo puis la promesse que les taux seraient relevés à la fin de l'année, dit maintenant qu'il faut prendre le temps de la réfléxion. Il estime qu'un relèvement des taux pourrait tavoir un coût considérable pour l'économie américaine, en évoquant même la possibilité de repousser la decision à mi-2016!

Enfin à signaler que l'ambiance générale est toujours à l'inquiétude autour de la Chine, les investisseurs ont très mal réagi, mais un peu a retardement à la forte baisse de la profitabilité des entreprises industrielles chinoises, -8.8% en août.

Valeurs

Biotech

Le secteur est responsable en grande partie de la forte baisse de Wall Street hier, celui des Biotechs, et particulièrement Valeant, qui a perdu 16.6%. Le groupe cristallise les craintes autour d'une reprise en main de la du coût des traitements médicaux par les pouvoirs publics américains, jugés exorbitants dans certains cas. Hilary Clinton, candidate démocrate à la présidence, en a fait une affaire personnelle. Un comité parlementaire a fait une demande formelle de document au groupe Valeant pour qu'il se justifie sur les tarifs de ses traitements. Tout le secteur biotech américain a flanché dans le sillage, l'indice Biotech du Nasdaq a reculé de 6%.

Automobile

Le secteur, très volatil, risque encore d'être dans le viseur aujourd'hui. Le marché n'arrive pas a passer à autre chose, et Volkswagen a encore perdu hier 7.3%, le Magazine américain Barrons prévoit une poursuite de la chute du cours de l'action. Dans le sillage Renault a perdu 4.7%, Peugeot -5.2% et Faurecia -5.1%

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI