Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Le marché redeviendrait-il "normal" ?

Morning Briefing : Le marché redeviendrait-il "normal" ?

Le marché renoue avec des mécanique plus logiques ces dernières séances.Le marché renoue avec des mécanique plus logiques ces dernières séances.

(Tradingsat.com) - Fait marquant ces dernières séances, les marchés financiers ont commencé à reprendre des réflexes logiques après des mois et des années de fonctionnement dicté par les banques centrales.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est demandé en hausse de 23 points à 4.427, après avoir perdu un peu plus de 2% en données cumulées sur les 3 dernières séances de bourse. Encore une fois les marchés semblent prendre conscience et avoir besoin d’intégrer aux cours une fois de plus une hausse des taux de la FED qui semble désormais acquise pour le mois de décembre. En plus, techniquement, les 4.500 points semblent constituer une barrière encore infranchissable.

Mais le réflexe des marchés a de quoi donner un sujet de satisfaction aux investisseurs : jusque-là, c’est avant tout la liquidité abondante et permanente dispensée par les banques centrales qui animaient le marché. Ce qui fait que la plupart du temps, les classes d’actifs avaient tendance à fonctionner en dépit du bon sens, montant ou baissant simultanément parfois.

Là, depuis une semaine, on a un marché qui recommence à fonctionner avec un semblant de logique : si les marchés doivent inscrire à nouveau dans les cours une montée des taux de la FED, cela fait monter les taux d’intérêt sur le marché. Et donc baisser la valeur faciale des obligations. Et par la même, on s’allège sur les actions. Une mécanique tout ce qu’il y a de plus logique, à nouveau, qui fait son retour sur les marchés !

Dans la même logique, après une 3ème séance de baisse alignée hier par le CAC40, avec même une accélération à la clé, on attend un rebond technique et une légère consolidation des taux. Là aussi la logique est peut-être en train de reprendre ses droits, ce qui reste un objectif prioritaire de l’action des banques centrales désormais.

Autre facteur qui va aider le marché à remonter, la fermeté des prix du pétrole, avec un baril de brut léger américain qui repasse à nouveau les 50 dollars à la hausse.

Un facteur encourageant c'est que le pértrole remonte aussi Brent à 51.9 dollars et WTI à 50.56

Mais la volatilité pourrait aussi reprendre ses droits cet après-midi, avec une très grande quantité de chiffres à venir du côté du marché américain. Batterie de résultats dans le secteur bancaire, avec Citigroup, JPMorgan, et Wells Fargo, et des statistiques : prix à la production, ventes au détail, indice de confiance du Michigan... la journée va même se terminer ce soir avec un discours de Janet Yellen devant la FED de Boston.

Valeurs

Altice – SFR

Après abandon de son OPA sur les minoritaires d’SFR, Altice déclare avoir acheté hors marché 5,2% du capital de sa filiale. La holding détient donc au dernier décompte 82,9% du capital.

Automobile

Les immatriculations de voitures neuves sont en hausse de 7.3% sur le mois de septembre, selon les chiffres de l’ACEA. Hausse spectaculaire pour Renault, +19%, contre-performance pour Peugeot, -5,6%.

EdenRed

Forte hausse de l'activité sur le 3e trimestre : le chiffre d'affaires grimpe de 9,1% à 278 millions d'euros, avec une hausse de 10,2% de son volume d'émission de titres, les objectifs annuels sont confirmés.

Pierre et Vacances

Le chiffre d'affaires annuel 2015-2016 est en baisse d'1,7% à 1.4 milliard d'euros, avec des activités touristiques en croissance de 5%. Le groupe vise une progression sur le 1er trimestre de l'exercice suivant, sans plus de précision.

Faurecia

L'équipementier publie un chiffre d'affaires en hausse d'1,6% à 4,2 milliards d'euros sur le 3ème trimestre, période où les effets de changes auront été négatifs d'1,9%. Le groupe malgré tout maintient ses objectifs annuels.

Informatique et digital Le secteur pourrait réagir négativement aux résultats de la SSII indienne Infosys publiés ce matin, les prévisions sont revues à la baisse pour cette année, dans un marché incertain.

Accor

Bernberg abaisse sa recommandation de conserver à vendre, objectif de cours abaissé de 38 à 30 euros.

Ipsos

HSBC rehausse sa recommandation de conserver à achat.

L’Oréal

Deutsche Bank rehausse son conseil de conserver à achat, objectif de cours révisé de 160 à 185 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI