Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : Le marché jamais à court de surprises

Morning Briefing : Le marché jamais à court de surprises

De grandes voix sur les marchés mettent en garde, la FED réserve peut-être des surprisesDe grandes voix sur les marchés mettent en garde, la FED réserve peut-être des surprises

(Tradingsat.com) - Après son rebond surprenant d’hier, le CAC40 est attendu quasi-inchangé ce matin. De l’indécision et de la volatilité en attendant la FED, qui pourrait finalement surprendre.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est attendu en baisse de 4 points à 4.390 (Calls IGMarkets), après un solide rebond d’1.43% hier. Même s’il était légitime d’attendre un rebond technique, après une baisse de 3,7% en cumulé sur la semaine passée, l’ampleur avait de quoi surprendre. Malgré tout il faut la relativiser, au vu de la faiblesse des volumes.

Des volumes faibles aussi du côté de Wall Street hier soir, qui n’a pas suivi le mouvement, avec une clôture inchangée pour le S&P500. Il y a eu notamment de fortes prises de bénéfices autour d’Apple, qui avait signé une brillante semaine. Le titre a terminé en baisse d’1,17%, ce qui a pesé sur la tendance, dans un marché peu animé.

Le marché reste volatil et indécis en attendant le rendu de décision de la FED, et même si les probabilités d’une remontée des taux restent faibles (autour de 15% pour la réunion qui commence ce mardi et s’achève mercredi), de plus en plus de grandes voix sur les marchés mettent en garde : la Réserve Fédérale peut peut-être surprendre.

C’est le cas de Mohamed El-Erian, haut conseiller économique d’Allianz : il estime que les probabilités de marchés sont bien trop faibles, et qu’il serait imprudent de sous-estimer le fait que la FED veuille relever ses taux immédiatement.

Valeurs

Banques

Des nouvelles plutôt négatives encore autour du secteur bancaire allemand : la Deutsche Bank fait feu de tout bois en ce moment pour sécuriser des capitaux et pouvoir affronter la défiance des marchés, et la grosse amende inéluctable dans l'affaire des sub-primes. Après négociations, certains l’évaluent à 7,5 milliards de dollars. Et de source officieuse, la banque a levé un grand nombre de lignes de crédit dernièrement, plusieurs milliards de dollars, afin de transférer les risques des investisseurs. Et puis à noter sur les taux négatifs vont coûter au Landesbanken, les banques régionales allemandes, l'équivalent de 500 millions d'euros par an minimum selon une étude officielle des autorités bancaires du pays, du fait qu'elles ne peuvent pas répercuter ces taux négatifs, et prennent en charge elles-mêmes la différence.

Wendel

La société d’investissements annonce le rachat de Tsebo, groupe de services aux entreprises qui opère dans toute l'Afrique, évaluée 31 millions d'euros.

Virbac

Le groupe a annoncé un résultat opérationnel en hausse de 44,8% au premier semestre à 39,7 millions d’euros, pour un chiffre d’affaires quasi-stable à 430 millions d’euros. Mais la société abaisse sa prévision de croissance organique pour l'année d'autour de 7% à une fourchette de 4,5 à 6,5%.

Coface

JPMorgan rehausse son conseil de surpondérer à neutre.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI