Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : La hausse dans le calme avant la FED

Morning Briefing : La hausse dans le calme avant la FED

Tendance positive entre attente de la FED et BCE.Tendance positive entre attente de la FED et BCE.

(Tradingsat.com) - La Réserve Fédérale américaine commence sa réunion de politique monétaire aujourd'hui, avec rendu de décision demain soir. Mais en attendant, c'est la BCE qui est à la manoeuvre et qui alimente la tendance du moment.

Tendance

Le CAC 40 est demandé en hausse de 27 points à 4596 pour l'ouverture (Calls IG Markets).

Hier on a pris 1.13% sur des volumes un peu plus nourris que ces derniers jours, à 3.1 milliards d'euros, preuve que certains, restés sur la touche après 3 séances de baisse, ont repris le train de la hausse.

Un peu de chasse aux bonnes affaires, un peu d'espoir aussi que la FED ne montera pas ses taux en définitive à l'issue de la réunion du comité de politique monétaire qui commence aujourd'hui.

Mais hier le ton sur les marchés, chez les analystes et chez les éconoistes étaient vraiment à la mise en garde : la FED ne doit pas faire de bêtises, pas maintenant, monter les taux maintenant serait une erreur, les marchés sont trop instables, l'éconpmie mondiale peut-être pas encore tout à fait prête. Bref beaucoup de pressions en faveur d'un statu quo.

Catalyseurs

Relative stabilité de l'Euro-Dollar à 1.1289 , sur le marché on arrive a un point d'equilibre vers 1.12-1.13, avec d'un côté la conviction que la FED va passer son tour avant de faire quoi que ce soit, et de l'autre une BCE très proactive pour garder la politique monétaire la plus accomodante possible, et capable d'en faire plue en théorie, Mario Draghi l'a dit lors de la dérnière réunion de politique monétaire, "il n'y a pas spécialement de limite" à la capacité d'action de la BCE en matière de rachat d'actifs.

Mais ça se sent aussi en pratique, la BCE est allé bien plus loin que les 60 milliards d'euros de rachats d'obligations au mois d'août, 76 milliards. Benoit Coeuré, bras droit de Mario Draghi, avait prévenu que l'institution ferait un peu plus cet été pour éviter des problèmes de liquidité, mais là on va quand même beaucoup plus loin.

Ce qui accrédite un scénario sur le marché où la FED encore prendre son temps avant de remonter ses taux, et où la BCE la devancerait en annonçant qu'elle assouplit encore sa politique monétaire, au vu notamment du manque d'inflation. Ainsi, on aurait une zone de stabilité euro-dollar assez nette, et encore des effets à venir sur les taux obligataires.

Belle tenue de Wall Street en clôture, le S&P500 a gagné 1.28%, et le Nikkei à Tokyo +0.5% à 7h40, Shnaghai stable.

Valeurs

EDF

-3.6% hier, -6.6% sur les 4 dernières séances. Grosse pression à la baisse, avec en filigranne des inquiétudes autour de l'accord Hinkley Point, le contrat avec le gouvernement britannique pour la construction de 2 réacteurs EPR au sud-ouest de l'angleterre. La classe politique britannique déja redoute des problèmes techniques, des retards à répétition et un dérapage des coûts en voyant les revers du chantier de Flamanville et celui de Finlande, et s'inquiète d'une inflation des prix de l'éléctricité dans le pays une fois que les centrales seront mises en marche. Le gouvernement s'est engagé à garantir pour 35 ans un prix de 92.50 livres le mégawatt-heure, ce qui est quasiment le double du prix actuel sur le marché. On sent une vraie hostilité monter dans la classe politique britannique en ce qui concerne le projet, et la bourse sanctionne le titre, d'autant que les analystes financiers ne sont pas très chauds autour du titre EDF, Morgan Stanley hier a abaissé son opinion sur le titre à sous-pondérer, redoutant un effritement de la rentabilité du groupe dans les années à venir.

HP

Le groupe a annoncé un nouveau plan de restructuration, avec à la clé la supression de 25 à 30000 postes, de 8 à 9% de ses effectifs, notamment dans sa branche de services aux entreprises, qui se traduira par une charge de 2.7 milliards de dollars.

Zodiac

Avertissement sur resultat pou rl'équipementier aéronautique, qui prévoit désormais une baisse de 40% de son resultat opérationnel pour l'année, du fait de problèmes de production de sièges d'avions qui retardent les livraisons. D'ailleurs JPMorgan abaisse son opinion de nutre à sous-pondérer, l'objectif de cours descend de 29 à 23 euros.

Altice

Le groupe revend 2 filiales portugaises, ONI a CaboVisao, au fonds Apax Partners, pour un montant confidentiel.

Technicolor

Le groupe a annoncé le rachat de MILL, société spécialisée dans les effets visuels pour la Pub TV. Montant, 259 millions d'euros

Sopra-Steria

HSBC abaisse son conseil d'achat à conserver, objectif de cours 105 euros.

Belle journée boursière à tous !

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...