Bourse > Actualités > Points de marché > Morning Briefing : La déception Draghi... et après ?

Morning Briefing : La déception Draghi... et après ?

Après la séance mouvementée d'hier, gros plan sur l'emploi américain ! Un menu chargé.Après la séance mouvementée d'hier, gros plan sur l'emploi américain ! Un menu chargé.

(Tradingsat.com) - Après avoir accusé le coup hier (avec un CAC 40 en repli de 3.58%), les marchés vont devoir repartir de l'avant avec un programme chargé, et notamment les chiffres américains de l'emploi.

Tendance

Le CAC est demandé encore en baisse ce matin, -40 points à 4.690 (Calls IGMarkets), après la chute de 3.58% hier, on est retombés sur 4.730, sur de gros volumes (quasiment 7 milliards d'euros d'actions négociées).

Wall Street a accusé le coup avec un S&P500 en baisse d'1.44%, on rechute à 2.049 points.

L'indice Nikkei a terminé sur un repli marqué également, -2.18%

Et réaction impressionnante sur l'euro-dollar, à 1.05 hier, avec une option sur 1.04... On est remonté nettement en direction de 1.10 dans l'après-midi après la BCE, et on est ce matin du côté d'1.09.20.

Catalyseurs

La déception a été totale après les mesures annoncées par Mario Draghi hier. Pourtant le geste aura été important, baisse des taux de dépôt bancaires encore plus loin en territoire négatif, pas d'augmentation du montant du Quantitative Easing mais allongement dans la durée, 2017 au moins, ainsi qu'une extension des types d'actifs éligibles au programme, notamment la dette des collectivités locales.

Mais les marchés semblaient plus attendre une augmentation significative du montant global du programme, avec un passage de 60 à 80 milliards d'euros d'actifs achetés par mois. D'où la déception des marchés, ou plutôt une sorte de vexation d'avoir peut-être parié de manière inconsidérée sur une action encore plus forte.

Mais Mario Draghi ne pouvait sans doute pas faire plus sans commencer a totalement déséquilibrer l'échiquier des banques centrales, alors que la FED doit remonter ses taux dans 2 semaines. La divergence aurait été trop grande. Donc la réaction est spectaculaire mais sans doute de courte durée, on ne fait que purger certains excès.

Le marché action aura tendance a vitre passer à la suite, notamment l'emploi américain cette après-midi en filigranne des futures décisions de la réserve fédérale. Et de ce côté-là on attend plutot de bonnes, voire de très bonnes nouvelles, le rapport ADP sur l'emploi privé, déja excellent avant-hier, laissant penser que l'Amérique aura créé bien plus de 200.000 emplois sur le mois.

De quoi penser que la FED va garder le cap, et remonter ses taux comme prévu le 16 décembre prochain.

Valeurs

AXA

Le groupe va réhausser sa politique de distribution de dividende, entre 45 et 55% des bénéfices vont être reversés aux actionnaires, grâce a une situation financière totalement dans les clous des nouvelles normes de solvabilité des assureurs. Pas d'objectif précis donné pour 2015, AXA estimant avoir suffisamment de flexibilité pour décider.

Elior

Citigroup commence son suivi du titre à l'achat, objectif de cours 26.5 euros.

EDF

RBC abaisse sa recommandation de performance en ligne à sous-performance, objectif de cours réduit de 23 à 15 euros.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI