Bourse > Actualités > Points de marchéffrfrfr > Morning Briefing : Fin de semaine difficile

Morning Briefing : Fin de semaine difficile

La Deutsche Bank v aà nouveau connaître une séance difficile ce matinLa Deutsche Bank v aà nouveau connaître une séance difficile ce matin

(Tradingsat.com) - Le CAC40 a encore montré son impossibilité à tenir les 4.500 points. Alors que l’accord de l’OPEP à Alger n’aura eu qu’un effet de très court terme, les investisseurs se préparent à une nouvelle journée difficile avec le secteur bancaire et la Deutsche Bank.

Tendance et catalyseurs

Le CAC40 est demandé en baisse de 52 points à 4391 (calls IGMarkets), mais les indications d’avant-marchés sont extrêmement volatiles. Hier l’indice a terminé dans le vert à +0,27%, mais après avoir fait du +1,5 à l'ouverture, grâce aux valeurs pétrolières. Le pétrole Brent remonte quasiment à 49 dollars après l'accord OPEP d'Alger, mais la tendance s’est inversée, et reste fortement négative ce matin, avec Wall Street hier soir qui a perdu 0.93% en clôture et le Nikkei qui enchaîne à -1,46% à la cloche.

Ce sont les banques encore une fois qui inquiètent, avec la Deutsche Bank en première ligne. Le certificat coté à Wall Street a chuté de 7% hier en clôture, pour atteindre un nouveau plus bas historique à 11,2 dollars, sur un volume record. Le titre à Francfort ayant gagné 1% en clôture, hier, l’ouverture ce matin s’annonce très compliquée.

Selon Bloomberg et le Wall Street Journal, de nombreux hedge funds seraient en train de vendre en masse des titres de la banque pour réduire leur exposition, notamment à cause du rôle énorme que joue Deutsche Bank sur le marché des produits dérivés. Ils semblent craindre une vraie paralysie de la banque et une réaction en chaîne violente. LE tout après une semaine marquée par des rumeurs de recapitalisation ou même de plan d’aide gouvernemental. Le titre qui perd 53% depuis le 1er janvier avait signé un plus bas historique déjà cette semaine à 10.18 euros, et pourrait aggraver le score dès l’ouverture.

Valeurs

Semiconducteurs

Selon le WSJ, Qualcomm, spécialiste des puces pour mobile, étudie le rachat du néerlandais NXP pour 30 milliards de dollars. Avec une telle opération, Qualcomm conforterait son statut de numéro 3 mondial du secteur derrière Intel et Samsung.

Areva

Le groupe a annoncé hier avoir remporté pour 5 milliards d'euros de contrats concernant le projet d'EPR britannique d’Hinkley Point.

Ubisoft

Pas de coup de force de Vivendi lors de l’assemblée générale, le groupe, qui possède 22.8% de l'éditeur de jeu a vu ses propositions rejetées et n’obtient donc pas de siège au conseil d'administration pour le moment.

Airbus

Afin de simplifier ses structures, le groupe annonce une fusion de sa holding de contrôle avec sa division fabrication d'avions. La nouvelle entité sera dirigée par Tom Enders, avec Fabrice Brégier comme directeur général et président d’Airbus Commercial Aircraft.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...